Archives de l’auteur : HomerFry

À propos HomerFry

Arrivé tard dans le monde de la musique, je rattrape le temps perdu en m’intéressant à un maximum de styles et groupes : très influencé punk rock et hardcore ainsi que neo metal, j'écoute tout ce qui est musique altenative et au-delà… Défenseur de la scène locale ou nationale et du chant dans la langue de molière. Fan de d’horreur, comédie, dystopie ou S-F, et de jeux vidéo en tout genre. Scribouillard, brailleur dans divers groupes qui ne percent pas, et clown de service.

Chronique : HACKTIVIST – Outside the Box

, Le à 3:38

Les gars d’HACKTIVIST sauront-ils confirmer ? Évoluer ? Faire mieux que les copypastas que sont les albums de djent dernièrement ? Pas mal de questions se bousculent à l’arrivée du nouvel album de la formation. Leur premier album en fait, déjà quatre ans après leur seule et unique sortie, l’EP éponyme. Entre temps la hype autour du groupe est pas mal retombée, Smash Hit Combo nous a gratifié d’un très bon album de rap-djent, en français qui plus est, et le djent a commencé à se casser lentement la gueule avec des albums qui à la fois ne ressemblent plus à rien et se ressemblent tous. À une ou deux exceptions près par an.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , ,

Face to Face : Protection en streaming intégral

, Le à 20:51

Trois ans après Three Chords and a Half Truth, les punk rockers californiens de Face to Face sortent Protection, leur tout nouvel album, le 4 mars. Pour l’occasion le site The Big Takeover nous propose en avant-première le streaming intégral, dans la suite pour vous, de cette nouvelle sortie d’un groupe toujours aussi efficace.

Continuer la lecture

Tags: , ,

Live Report : The ARRS + Smash Hit Combo + The Butcher’s Rodeo @ Le divan du monde – Paris (07/11/2015)

, Le à 19:01

Ce 7 novembre se déroulait l’événement 100% hardcore français de l’année, avec un plateau de groupes n’ayant pas besoin d’être présentés, si ce n’est The Butcher’s Rodeo. Mais la mention « groupe du chanteur d’AqME, Vincent » doit suffire pour annoncer du lourd.

C’est d’ailleurs la formation de ce dernier qui débute le concert. Au milieu de la fosse et devant celle-ci, on retrouve déjà pas mal de fans des Parisiens, qui n’hésitent pas à s’échauffer en vue de la suite. Au point de se retrouver avec un blessé, déjà. Du coté des musiciens, on les voit toujours à l’aise : Vinc’, et son t-shirt « Bagarre » représentant bien la soirée qui s’annonce, et Kwet à la guitare font des va-et-vient dans la fosse, le premier étant le plus intenable. Leur très bon hobbocore, sous genre du hardcore qui leur est propre, passe aussi bien que sur album : la bougeotte des membres nous faisant encore plus accrocher à ce style déjà très bon, bien que certains se plaindront d’un son moins propre que pour les formations suivantes. Un problème de première partie.

Continuer la lecture

Tags: , , ,

Groezrock : 7 nouveaux noms

, Le à 16:45

L’annonce de nouveaux noms par le festival belge prévu depuis plusieurs jours a beau être courte, on ne peut pas dire qu’elle soit mauvaise. Punk rock, metalcore, hardcore et deathcore. Tout ce que le festival propose est concentré dans les sept groupes.

Trois d’entre eux défendrons un nouvel album sur la scène belge : Face to Face (Protection qui sortira via Fat Wreck Chords en mars), Walls of Jericho, et Broken Teeth. Dans le lot des groupes qui ont sorti leur album en 2015, les Australiens de Northlane ainsi que Terror qui fera son retour à Meerhout suite à un passage en 2014. Après un break de trois ans, les Canadiens de Despised Icon font leur gros comeback, alors que leurs compatriotes et légendes de SNFU n’auront ni reformation ni album, mais ne feront pas de la figuration pour autant.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , ,

Chronique Flash : Vision of Disorder – Razed to the Ground

, Le à 18:04

Voilà ce qu’on appelle un retour. En 2012, le groupe du fameux New York hardcore sortait son premier album en onze ans, après une pause et un side project bien mené par le chanteur Tim Williams et le guitariste Mike Kennedy : Bloodsimple, moins hardcore, plus néo metal et metalcore. The Cursed Remain Cursed, l’album du retour, se plaçait toujours dans le genre hardcore tout en s’éloignant des habitudes du groupe avec notamment de nombreuses parties mélodiques sur les morceaux. Un parfait mélange des périodes Roadrunner Records, Go Kart Records et TVT Records ainsi que de ce qui a été produit avec Bloodsimple, notamment l’enregistrement plus propre et moderne. En 2015, Vision of Disorder fait du Vision of Disorder de son époque Roadrunner Records : celle de l’album éponyme et d’Imprint. Sa meilleur époque. Ça débute dès « Heart of Darkness » qui lance l’album avec son riff digne du NYHC de son apogée et faisant headbanger rapidement. En tendant l’oreille, on se rend facilement compte que le titre fait le lien et la transition entre le nouveau et l’ancien (post-hiatus uniquement), avec sa structure similaire aux titres de The Cursed Remain Cursed : de l’hurlé, des passages mélodiques avec une voix chantée, seule la prod nous ramène à 2015, tellement plus propre. On reprend quelques années en pleine tronche immédiatement après. « Hours in Chaos » aurait pu, voire dû, être le premier titre, histoire savoir à quoi s’attendre car il partage plus l’identité des huit autres morceaux. Oui, VoD ne fait pas comme les autres groupes hardcore new-yorkais : une grosse quinzaine de titres de deux ou trois minutes pour les audacieux, la quantité rattrapant la durée parfois au dépend de la qualité. Ici on prend soin de ses auditeurs avec des longs titres pour le genre. Qu’importe la quantité quand ils nous livrent un album tel que celui-ci ? Suivant dans la track-list, « Electric Sky » offre également une parfaite fresque de l’album avec un riff efficace et un chant à la frontière du clair et du saturé. Ce chant, à l’exception d’un ou deux titres, est présent sur chaque piste, s’installant comme depuis longtemps dans l’ADN du groupe. Le morceau éponyme dévoile un refrain plus lent avec surtout une voix presque inquiétante avant un break beaucoup plus mélodique. Arrivé à la moitié de la track-list, on a largement compris la recette de Razed to the Ground et continuer d’en parler serait radoter, comme souvent dans un genre qui garde les mêmes valeurs titres après titres, albums après albums. Parfois pour nous lasser, d’autres fois pour nous mettre à terre au premier coup. Vision of Disorder semble avoir fait le bon choix avec un hiatus d’une dizaine d’année, pour explorer un peu le néo metal et metalcore dans une autre formation pour deux de ses membres, ce qui aurait dégoutté un bonne partie des fans si ça se serait produit sous le nom du groupe hardcore, changement malgré tout débuté avec leur dernier album à l’époque, From Bliss to Devastation. À leur retour, ils ont opté pour une touche moderne de leur musique, apportant un son plus mélodique, parfois loin de ce qu’ils avaient apporté en 1990 avant évidement l’ultime sortie de 2001. Trois ans après comeback, ils produisent un album qui pourrait sortir du début de leur carrière, avec une prod de Zeuss (qui a travaillé sur le très bon Rise Of The North Star) mettant parfaitement le hardcore en avant et le son old school, tout en profitant de l’expérience obtenu par le groupe lors de leur carrière. C’est à la fois une bouffée d’air frais et de la nostalgie pour certains qui intervient à l’écoute, un mix parfait pour nous offrir un album qui change des banalités des groupes mythiques du NYHC ces dernière années.

Note du rédacteur : etoile4edemie

Homer Fry

Continuer la lecture

Tags: , , , , ,

Première grosse annonce pour le Groezrock 2016

, Le à 17:30

Le festival du Groezrock, basé à Meerhout et orienté punk rock, hardcore, metalcore et deathcore, a dévoilé ce week-end une partie de sa programmation, en supplément d’un Rancid déjà prévu et qui jouera pour les vingts ans de l’album …And Out Come the Wolves.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Turbonegro : nouveau titre en ligne, « Hot for Nietzsche »

, Le à 13:47

La formation norvégienne Turbonegro, menée par l’Anglais Tony Sylvester (aka The Duke of Nothing), vient de publier un tout nouveau titre, nommé « Hot For Nietzsche ». Le morceau intervient un jour avant leur show à Oslo pour fêter les 20 ans du chapitre Osloïte du Turbojugend, leur fan-club.

Continuer la lecture

Tags: , , ,

Premier clip officiel pour Praetorian

, Le à 14:30

La formation bordelaise de Praetorian (punch metal), dévoile son tout premier clip pour leur morceau éponyme, tout droit sorti de leur premier album La Face Cachée datant de cette année et chroniqué sur nos pages. C’est leur deuxième vidéo après un montage d’images live publié un an auparavant pour « A La Chaine », troisième piste de l’EP de 2012, Praetorian.

Continuer la lecture

Tags: , , ,

Chronique Flash : Zebrahead – Walk the Plank

, Le à 18:58

De prime abord Walk the Plank n’est pas simple à analyser ni même à écouter. Il faut dire que la formation nous a habitué à du pop-punk, certes, mais toujours avec un rap très en avant, et un chant clair très punk et festif depuis l’arrivé de Matty Lewis qui apporte une plus grande maîtrise et beauté avec son organe. Pourtant « Who Brings A Knife To A Gun Fight? » débute cet album sur la même recette qu’avec Call Your Friends : un titre ridicule, des samples féminins, et un rythme rapide. Ajouté à ça un riff arabisants et un autre rappelant le « We’re all to Blame » des Canadiens de Sum 41. Au delà de ce titre, les choses ne ressemblent plus à ce qui a été fait jusqu’ici. Le rap est évidement toujours présent mais le son est beaucoup plus pop-punk, plus mélodique qu’auparavant. Ce qui est déconcertant sur les premières écoutes quand on connaît la formation, et rend l’ensemble de l’album calme même les pistes les moins mélodiques. Certains morceaux transpirent ce calme à l’image de « Keep it to myself » avec une voix rappelant Simple Plan avant le refrain et une guitare sèche sur toute la longueur, « Battle Hymn » purement ska-punk, « So What », « Walk the Plank », ou « Freak Show » même si ce dernier reste le plus habituel des cinq. Après plusieurs écoutes on commence à se familiariser avec l’esprit mis en avant sur la galette, et le contraste entre les titres est plus évident. Ceux qui n’ont pas encore été cité, bien qu’ils sont en plus petit nombre, entretiennent l’image véhiculée sur la sortie précédente : un son qui nous fait bouger avec un rap rapide et des guitares puissantes. Que ce soit sur « Save Your Breath », « Wasted Generation » ou « Kings of the Here and Now », on remue la tête sur le couplet, bercé par le flow, et on a envie d’hurler un bon coup avant, ou sur le refrain. C’est aussi simple que ça. Les musiques étiquetées comme pop-punk s’avèrent être celles qui restent plus simplement en tête, faisant chanter facilement sur des rengaines composées pour être reprises à l’unisson en concert. Au milieu de ce combat, « Worse than This », « Headrush » et « Running with the Wolves », fusionnent ces styles. Le rap est toujours là mais plus détendu alors que le refrain poursuit ces sing-a-long. Tant de différences selon les pistes qui forment un album avec lequel il faut être patient pour emmètre un jugement. Dans un mois nous verrons son impact en concert.

Note du rédacteur : etoile3edemie

Homer Fry

Continuer la lecture

Tags: , , , , ,

Live Report : Bad Religion + The Interrupters @ La Cigale – Paris (01/09/2015)

, Le à 17:01

35 ans ! Le désormais mythique groupe de punk-rock Bad Religion fête ses 35 ans cette année. Ce qui doit faire partie des records d’activité pour un groupe de ce style si particulier, avec seulement un petit hiatus durant l’année 1985. Ce qui donne 16 albums et 2 EPs. Depuis, le line-up a évolué : Greg Graffin, Jay Bentley et Brett Gurewitz restent les trois seuls membres de la formation orignale et le premier est le seul à n’avoir jamais quitté le navire. Brian Baker, Mike Dimkich (ponctuellement) et Brooks Wackerman complétait la formation avant qu’une rumeur annonçait que ce dernier ait quitté le groupe en ce mois d’octobre. La formation était bien complète en début de mois de septembre (sans Dimkich), et la question était : sont-ils toujours en forme ?

Continuer la lecture

Tags: , , , ,

Vision of Disorder : nouvel album annoncé et daté

, Le à 21:30

Ça y est. Après avoir annoncé dès l’année dernière deux sorties en 2015, nous en savons enfin plus sur la nouvelle galette de la formation de NYHC, Vision of Disorder. C’est donc après la réédition de l’EP Still en milieu d’année que le successeur de Cursed Remains Cursed pointera le bout de son nez.

Continuer la lecture

Tags: , , , , ,

Live Report : PYHC Fest MMXV « In time of crisis » – Pont sur Yonne (24, 25/07/2015)

, Le à 9:54

On se retrouve une nouvelle fois à Pont sur Yonne après un concert rock et metal pour deux jours de hardcore et de metal. Cette année, contrairement à l’édition précédente avec Amaury, il n’y a pas d’ouverture ni de fermeture particulière au festival. C’est donc Beyond Omega qui ouvre directement le vendredi et Smash Hit Combo qui clôturera le lendemain.

Vendredi 24 juillet : soirée hardcore

Et on ne peut pas dire que ça ait débuté de la meilleur des façons pour le groupe, avec un premier morceau brouillon dût à un retour guitare trop fort. Une fois ce problème réglé le son se veut plus propre sur tout le set. Le groupe est orienté metalcore moderne avec une voix intéressante qui nous fait accrocher malgré une diversité faible, avec seulement trois passages où le chant est clair et plus mélodique. C’est le seul groupe sonnant plus « amateur » du week-end, statut qui se fait sentir au niveau de la composition avec des transitions parfois bancales voire surprenantes ou au niveau de la prestation avec des départs ratés, une tendance à laisser sonner un larsen qui sera malheureusement trop rependu pendant le fest (Break This Cycle, Embaterion) et un manque de communication énorme. Étonnamment et heureusement les derniers titres gomment tous les défauts, et nous font passer un bon moment au point d’espérer que le groupe évoluera et s’améliorera car malgré les problèmes ils nous font bouger la tête sur leur metalcore. Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , , ,

Premier EP de NAKHT en streaming

, Le à 12:19

Le groupe seine-et-marnais NAKHT (deathcore / progressif) vient de délivrer son premier EP totalement auto-produit, Artefact, et est déjà en streaming complet sur leur page YouTube. Influencé par ATTILA, Killswitch Engage ou Shokran, on y retrouve du gros son à tendance djent agrémenté d’un chant grave et brutal à souhait !

Plus d’infos sur la sortie de l’EP très certainement à venir sur leur page Facebook.

Vous pouvez voir la formation au Wild Pig Fest #2 en compagnie de Dirty Bastardz (metal / hip-hop / electro), Klaustrophobia (metal), et U-bilam (metal) à La Citrouille de Cesson le 19 septembre prochain. Infos ici.

 

Tags: , ,

PYHC Fest MMXV « In time of crisis »

, Le à 11:44

Les 24 et 25 juillet auront lieu l’annuel PYHC Fest, 5ème édition, à Pont sur Yonne (100km au sud de paris), nommé pour l’occasion « In time of crisis ». Comme chaque été il sera composé d’une soirée orientée hardcore et une orientée plus metal, le tout saupoudré de l’expo du photographe Thierry Toinot le dimanche, et de divers stands.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , ,