Archives de l’auteur : J.

À propos J.

Quand on passe à l'action pour venger ceux que l'on aime, la justice personnelle entre en conflit avec la justice sociale et divine. On devient le juge, le jury, et Dieu. De ce choix découle d'effrayantes responsabilités. Certains hommes plient sous leur poids, d'autres abusent de ce moment. Le vrai hors la loi trouve l'équilibre entre la passion de son coeur, et la raison de son esprit. La solution est toujours un égal mélange de pouvoir et de devoir. Liberté. Le concept était pur, simple, vrai. Il m'a inspiré. Il a allumé en moi le feu de la révolte. Mais finalement, j'ai appris la même leçon que Goldman, Proudon et bien d'autres. Que la véritable liberté s'acquiert au prix de sacrifices et de souffrances. La plupart des hommes croient vouloir être libres, mais la vérité est qu'ils se complaisent dans le carcan de l'ordre social, des lois rigides et du matérialisme. La seule liberté à laquelle l'homme aspire réellement, c'est la liberté d'être bien. On veut tous un petit chez soit où rentrer le soir, à l'abri.

Of Mice & Men : « Unbreakable », premier single sans Austin Carlile

, Le à 12:52

Alors que le futur d’Of Mice & Men était relativement flou sur la composition du groupe et son avancée, les choses sont passées à la vitesse supérieure ces derniers jours avec la sortie d’un tout nouveau single du groupe qui tourne désormais à 4 membres, 1 voix. Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , ,

Babylon Pression : nouvel album, Heureux d’être content, en écoute intégrale

, Le à 12:31

Les furieux de la négative génération, Babylon Pression, nom incontournable du metal français depuis bientôt 20 ans, sont de retour avec leur quatrième album Heureux d’être content qui tombe à point nommé durant cette période trouble. Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , ,

Concours Live Nation : 7×2 places pour DEFTONES à l’Olympia – Paris (3 mai)

, Le à 11:55

Le groupe de Sacramento mené par Chino Moreno sera présent à Paris – Olympia les 2 et 3 mai prochains. Pour cet événement House of Wolves et Live Nation s’associent pour vous faire gagner vos places afin d’assister à la seconde des deux dates et c’est forcément immanquable !  Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , ,

Chronique : GHOST IN THE SHELL (2017)

, Le à 23:55

L’essor de l’animation japonaise en occident ne date pas d’hier, à l’instar de l’engouement autour de la culture comics, et Hollywood se devait de s’y intéresser avec beaucoup de sérieux afin de s’octroyer de nouvelles licences pensées pour le cinéma de divertissement mais également en ouvrant encore plus en grand les portes du manga et de la japanime aux médias mainstream. Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

Concours Live Nation : 3×2 places pour le concert de MARIANAS TRENCH aux Etoiles de Paris

, Le à 21:55

Le groupe pop-rock canadien MARIANAS TRENCH revient sur la scène française le 15 mai prochain aux Etoiles de Paris. Pour cet événement House of Wolves et Live Nation s’associent pour vous faire gagner vos places afin d’assister à cette date immanquable ! Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , ,

Chronique : DIGITAL NOVA – Orphelins

, Le à 0:21

Adepte de metal ‘conscient’ et surtout francophone, il était impossible de passer à côté d’Orphelins, second album de DIGITAL NOVA, jeune formation marseillaise sachant déjà ce qu’elle veut et surtout où elle veut autant emmener son public que sa musique. Il ne faut pas plus que quelques samples et une production léchée pour qu’Orphelins donne le ton et embarque l’auditeur, dès « Esclave et maître », titre d’ouverture. Le regard y est sombre, l’ambiance paradoxale, aérienne et pesante, comme si Deftones rencontrait No One is Innocent, sublimée par la langue française dont la plume jouit d’un champ lexical autant varié qu’imagé. Car oui, la force de DIGITAL NOVA, en plus de situer sa musicalité exquisement fusionnée entre old et new school réside bien dans la qualité de son écriture déployée par un rap lent, articulé et compréhensible ce qui accorde une véritable efficacité à chaque mot qui claque et chaque rime qui cogne (« Sous les cris », « La peur »). Pourtant, Orphelins ne se noie à aucun moment dans la litanie soporifique grâce à assez de soubresauts énervés, même très violents (« Le monde est beau » et ses 3 minutes sans relâchement) pour garder l’auditeur attentif, voire même rêveur au long de 40 minutes aussi obscures qu’épurées. Orphelins semble être une expression véritable d’un spleen urbain (« La peur », « Pas assez »), d’une collection de désillusions propre à la génération post-Cobain et même si DIGITAL NOVA ne tutoie pas (encore) les ténors du genre, il a suffisamment de personnalité, d’énergie et de rage à revendre pour se frayer un chemin parmi les plus bruyants… ce qui est d’autant plus intéressant quand l’artiste dit (crie) si bien son propos. Dans le plus propre héritage du metal français et de sa grande époque, DIGITAL NOVA, avec son deuxième album, apparaît aujourd’hui comme une sorte de d’air emprunt de nostalgie, effet Madeleine De Proust, en pied-de-nez véritable aux courants actuels et éphémères. Sans renier sa modernité, le groupe conjugue malaise générationnel, sentiment abandonnique, crise sociétale et perte de repaires suffisamment bien pour frapper juste et fort. Exécuté avec efficacité et servi par une écriture de qualité, même s’il s’accorde quelques apparences vieux-jeu, Orphelins gagne une classe résolument française et assez raffinée qui donne une saveur particulière à son metal plus cérébral. Intègres, les DIGITAL NOVA semblent être les gardiens sacrés du temple de la scène française et signent onze titres puissants et bien dosés. Orphelins est un disque à posséder impérativement si vous cherchez un groupe français de qualité, étrange et singulier, qui s’exprime dans la langue de Molière avec élégance et violence. Attention cependant à ne pas tomber dans la morosité trop appuyée pour la suite !

Julien-K

Tags: , , , , , , , , , ,

ETHS : l’ultime concert à Marseille filmé en projet Ulule

, Le à 22:37

Après presque 20 ans de carrière, le groupe ETHS a décidé de mettre fin a ses activités. Pour finir cette aventure en beauté et partager avec ses fans une dernière fois, le groupe donnera 2 ultimes concerts, d’abord à Marseille le 8 avril au Moulin, et ensuite à Paris le 30 avril au Trianon. A cette occasion le groupe veut marquer le coup et se reforme avec son line-up d’origine. Ce sera donc le retour de Candice, chanteuse emblématique du groupe depuis ses débuts, après 4 ans d’absence sur le devant de la scène. Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , ,

JUSTICE LEAGUE : bande-annonce rock’n’roll sur le son d’AEROSMITH

, Le à 19:04

« Come together! » est clairement l’hymne du jour qui ne vous sortira plus de la tête. Le premier trailer officiel de JUSTICE LEAGUE est là ! Le film, giga-production de ce début de siècle dores et déjà prêt à marquer les esprits et son époque, est toujours réalisé par Zack Snyder. Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , ,

American Gods : la série immanquable du printemps sur STARZ

, Le à 18:22

L’an dernier c’était AMC qui frappait très fort avec le portage en série de PREACHER, comics culte de Garth Ennis et Steve Dillon. Cette année c’est une autre œuvre de la culture populaire qui vient grossir les rangs des adaptations sérielles, American Gods, de Neil Gaiman. Immanquable ? Absolument. Continuer la lecture

Tags: , , , , ,

METALLICA viendra frapper Paris, Lyon et Genève à partir de l’automne 2017… avec KVELERTAK !

, Le à 11:51

On les attendait et ils viennent enfin ! Metallica, quasiment un an après la sortie d’Hardwired…. to self-destruct, dixième album du célèbre groupe de thrash/heavy, annonce enfin sa déferlante pour l’Europe.  Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , ,

Main Square Festival : nouveaux noms pour l’édition 2017

, Le à 0:51

13 ans déjà depuis les débuts du festival pop-rock qui faisait résonner les guitares sur la Grand’Place d’Arras. Le Main Square Festival revient pour une treizième fois cette année, à la Citadelle d’Arras pour une nouvelle édition pop/rock/electro comme le veut sa sélection éclectique depuis quelques années. Alors qu’on connaissait déjà la venue de Radiohead, System of a Down et Major Lazer, Live Nation nous offre aujourd’hui plus de contenu ! Continuer la lecture

Tags: , , , , , , ,

Chronique : Justice League Dark

, Le à 2:17

Quand des meurtres à connotations paranormales ont lieu aux quatre coins du monde, la célèbre Ligue des Justiciers est dépassée, pourtant il en faudra plus à l’éternel sceptique Batman pour se débiner. C’est à travers un plongeon de 75 minutes dans les eaux troubles de l’occultisme et des arts obscurs que Justice League Dark offre un divertissement alternatif aux aventures des figures du bien habituelles de l’univers DC, dans la veine d’Assaut sur Arkham mettant en avant le Suicide Squad. Mené par la rockstar John ‘Johnny’ Constantine, le groupe de fortune improvisé et composé de Zatanna, Jason Blood, Boston Brand et autres invités déglingués à l’occasion portent le spectacle sur leurs épaules dans une ambiance lourde dont le premier quart d’heure sait instaurer un sentiment de malaise. Le principal défi à relever pour l’équipe de Jay Oliva, réalisateur, était d’adapter le script original de Guillermo del Toro sur une durée aussi courte en prenant le soin de respecter chaque personnage et son origine ainsi que toute la mythologie du label Vertigo qu’ils traînent avec eux. Magie, démons, légendes arthuriennes, tel est le bloc à intégrer en toile de fond dans l’univers déjà riche de DC et ça marche bien ! On pouvait craindre que le rôle de Batman éclipse celui des protagonistes, l’équipe d’Oliva a eu le bon goût de trouver un dosage malin pour l’homme chauve-souris, ni trop en retrait, ni trop en avant. Si l’affiche se partage plutôt de façon équilibrée entre nos nouveaux (anti)héros, c’est tout de même le duo Constantine/Zatanna qui vient accaparer l’attention fait chavirer les cœurs. Cette aventure se suffisant à elle-même, l’histoire se permet un certain nombre de risques pendant son dernier acte malgré son classicisme par rapport au genre du blockbuster qui passe par la case obligatoire de la casse collatérale en milieu urbain. Là où Justice League Dark brille, c’est clairement dans son écriture, autant dans son cheminement que dans ses dialogues crus, véritable machine à punchlines, et respectueux de l’esprit marginal des personnages. Chacun a droit à son moment de bravoure dans des tempêtes de sorcellerie et d’explosions, la répartie cinglante de Constantine, aka ‘le champion du monde des enfoirés‘ sublimée par un Matt Ryan familier au doublage est salvatrice, en équilibre stable pour ne pas tomber dans le cliché du one-liner ou dans la surenchère. Malheureusement le tableau est entaché par une animation coréenne parfois peu léchée laissant quelques coquilles grossières et par la bande-originale qui divisera par ses choix drastiques. Le travail de Robert J. Krall pour ce métrage s’articule autour d’utilisations de cordes et de chœurs pour souligner la dimension occulte des événements, avec un mix assourdissant de dubstep qu ne sera pas du goût de tous. Si on ne peut s’empêcher au travail de Noisia, on aurait mieux vu un score qui privilégie une ambiance gothique et punk-rock de façon plus adaptée. Justice League Dark est une invitation aux frontières du réel, un film d’animation sombre, désinvolte et cru. Constantine et sa bande fascinent par leur aura particulière et détonnent par l’aspect western qu’ils donnent à l’aventure. Le nouveau film d’animation DC, peu avare en séquences épiques, est facilement ce qu’on a vu de mieux dans cette collection depuis le dyptique The Dark Knight Returns. A voir et à posséder.

NB : Excellent en VO comme VF.

Note du rédacteur : 

Julien-k.

Tags: , , , ,

Incubus : retour musclé avec « Nimble Bastard » extrait du prochain album

, Le à 23:57

On se croirait en 2001 avec l’actualité du jour qui se déchire entre Linkin Park, Papa Roach et une nouveauté d’Incubus ! Le célèbre groupe de fusion américaine prépare un nouveau disque après son EP Trust Fall datant déjà de 2015. Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , ,