Archives de l’auteur : Void

À propos Void

Principalement présent sur le segment des niches et des univers atypiques.

Chronique : Day Wave – The Days We Had

, Le à 20:33

Sous le nom Day Wave se cache un unique artiste qui, derrière une étiquette aussi vague que foutrement mainstream (la dreampop), s’emprunte de naïveté et de mélancolie pour nous servir une musique bien plus vieille que lui. Une pop juvénile qu’il fait du bien de retrouver à certains moments clés de notre vie. Dans laquelle il fait bon de s’abandonner, et contre laquelle se blottir vous apportera chaleur et réconfort. The Days We Had n’est pas uniquement un reflet de nostalgie où l’on y retrouvera nos regrets, nos erreurs, nos amours, nos déceptions, … c’est aussi un très bon album que je vous invite à découvrir avec moi et dans ces lignes si vous manquez de lumière dans votre quotidien. Prenez ma main, suivez-moi.

Continuer la lecture

Tags: , , , , ,

Chronique : Alpha Brutal – Upgrade

, Le à 20:27

Il existe deux écoles du nerd metal. Cette bouillie infâme aux screams tout aussi imbitables (notez le jeu de mot) et aux tunes baclées lâchées ci et là sans grande cohésion que l’on nommera nintendocore, et son penchant plus pop sur lequel surfe Alpha Brutal. Portée par une approche plus technique, un amour non dissimulé pour les Pixies et une prog 8bits, c’est avec l’EP Upgrade que la formation parisienne s’offre un détour dans nos pages pour un coup d’oeil sur ses 7 titres. Si je vous en parle aujourd’hui, c’est parce que, bordel, ÇA GROOVE ! Continuer la lecture

Tags: , , , , , , ,

Chronique : Gorillaz – Humanz

, Le à 19:54

Lorsque l’on se frotte à un nouveau Gorillaz, mieux vaut prendre le recul nécessaire pour comprendre la démarche artistique du génie Albarn. On se souvient tous du controversé The Fall (2010) et du contexte de sa conception, pas vrai ? Place aujourd’hui à Humanz et à ses -nombreux- guests. A ses guests ET ses interludes, devrais-je préciser, puisque ce nouvel album n’est ni plus ni moins qu’un voyage à travers l’intellectuel particulièrement étrange de son maitre d’oeuvre. Sans même parler de son goût et de sa passion pour le partage de son éclectisme. Pouvions-nous craindre le pire à l’annonce des invités et du cheminement de Humanz ? Clairement. En somme-nous moins dingue pour autant ? Rien n’est moins sûr…

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , ,

Chronique : The Maine – Lovely Little Lonely

, Le à 19:14

On continue notre petite sélection de musiques plus colorées avec le dernier The Maine. Deux ans auparavant, American Candy laissait derrière lui une très bonne impression malgré quelques points noirs et nous attendions la suite avec impatience afin de voir où tout cela allait amener nos 5 Arizoniens à la discographie déjà très riche en dix ans (6 albums et 6 EPs). Continuer la lecture

Tags: , , , , ,

Chronique : JVNE – JVNE EP

, Le à 20:58

Chez House of Wolves, on défend avec ferveur notre scène locale et régionale. C’est pourquoi nous levons aujourd’hui le voile sur JVNE, jeune formation de synthpop/synthwave fort sympathique originaire de Caen, berceau de notre jolie AudeSo. Avec l’arrivée des beaux jours, si vous cherchez quelque chose de jeune et de pétillant sans pour autant tomber dans les travers d’un CHVRCHES et de leur double chant où l’on zappe volontiers les morceaux où le chant masculin s’incruste, vous pourriez trouver en cet EP un bon moment de détente.  Continuer la lecture

Tags: , , , , , ,

Chronique : Serenity In Murder – THE ECLIPSE

, Le à 13:55

En parallèle à la scène death nordique qui, à mon sens, nous a offert tout son potentiel et peine aujourd’hui à se détacher de ses racines, la scène death japonaise émerge peu à peu au fil des années notamment du côté mélodique/symphonique. Après Shatter Silence qui restera très certainement et à jamais mon ultime coup de coeur tant ils me correspondent en tant que vocaliste, voilà le dernier né des Serenity In Murder, THE ECLIPSE. SIM, c’est quoi ? Une ‘jeune’ formation ayant fait fureur avec leur morceau « The First Frisson of the World » dont le postulat de départ ne pouvait que me déplaire : du chant hurlé féminin, des claviers, et des tonnes d’orchestrations en général toutes plus cache-misère les unes que les autres… bref, tout ce que je n’apprécie absolument pas avec le symphonique. Et pourtant.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , ,

Chronique : Futsu – Semi Phantom

, Le à 0:01

Nous vous parlions il y a deux semaines de la sortie du nouvel EP des FUTSU, prévu pour être révélé au public lors d’une release party le 25 novembre prochain. Détaillons un peu la chose : voici déjà une longue année que House of Wolves couvre les événements importants liés à leur activité. Premier clip, premier album, … Aujourd’hui, le groupe nous invite à vous parler du contenu de cet EP et ainsi faire le lien avec son grand frère Body Island. Je vous invite alors à vous plonger dans la chronique linkée pour tous les détails à connaitre sur cette formation parisienne atypique ayant opté sur ce Semi Phantom pour un son dorénavant plus électronique et plus électrique. Reste à savoir si cet EP amorce un virage musical définitif ou si celui-ci enrichit un univers déjà coloré à souhait.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , ,

Futsu : nouvel EP et release party le 25/11/2016

, Le à 22:12

Après l’excellent voyage kaléidoscopique qu’était Body Island (chronique disponible dans nos pages), FUTSU revient après plusieurs mois de travail acharné avec un nouvel EP intitulé Semi Phantom, accompagné de sa release party qui se déroulera le 25 novembre précisément, toujours au Bus Palladium à Paris ! Prévu pour être tout aussi riche en sonorités mais musicalement différent de son grand frère, celui-ci s’accompagne d’un visuel toujours aussi rétro signé Cécile (voix, clavier). L’occasion d’assister à une soirée haute en couleur, de faire dédicacer votre exemplaire, mais aussi de discuter par la même occasion avec les membres du groupe ainsi qu’avec votre humble serviteur qui y assistera. Nous vous attendons nombreux !

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , ,

Chronique Flash : The Pretty Reckless – Who you selling for

, Le à 18:56

Depuis leur premier EP , la bande à Taylor Momsen (anciennement actrice dans la série Gossip Girl) représente un indéniable renouveau pour la scène rock alternatif en fricotant même souvent avec un bon vieux hard-rock des familles. Après un Going to Hell (2014) des plus puissants et des plus appréciés par les amateurs du genre, The Pretty Reckless a calmé le jeu avec ce nouvel album. Alors que la tragédie a influencé l’écriture de Going to Hell en façonnant directement un son incisif hurlant sa rage à son auditeur, Who you selling for fait ressortir la dépression de la chanteuse et leadeuse du groupe. Indirectement, l’ambiance de ses chansons en ressortent impactées et un cri de désespoir prend place dans un son fortement inspiré blues rock. Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , ,

Chronique Flash : Yellowcard – Yellowcard

, Le à 17:13

Pour beaucoup, Yellowcard se résume grossièrement à Ocean Avenue, leur 4ème album, notamment grâce à l’idée ingénieuse d’incorporer un violon à des compositions pop-punk, leur confiant une ambiance singulière et unique par moment. Pour d’autres, Yellowcard rime avec éponyme, et surtout dernier album. 12 ans de carrière, 10 albums, et un ultime adieu avant une séparation définitive avec un dix titres très condensé où l’on retrouvera un Yellowcard classiquement pop-punk mais diablement efficace ( « Got yours » , « Savior robes » ), un Yellowcard plus déchirant sur la pente d’un émouvant adieu ( « Rest In Peace » , « The hurt is gone » , « Fields and fences » ) et enfin un Yellowcard étonnamment peu inspiré sur les musiques les plus dépouillées ( « Leave a light on » , « I’m a wrecking ball » ). Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , ,

Chronique : MIYAVI – Fire Bird

, Le à 17:41

Que pouvions-nous attendre de notre célèbre samuraï guitarist aka, plus communément, MIYAVI, après un The Others plus que rassurant sur l’orientation musicale de celui-ci ? Impossible d’imaginer sur quelle scène MYV viendrait révolutionner son désormais lointain rock destroy tant chaque album s’éloigne des standards pour un résultat pour le moins étonnant à chaque écoute. Aujourd’hui, parlons de son dernier né, Fire Bird. Autant être sincère : les quelques courts extraits mis en ligne pré-release m’ont horripilé. Pour cause, un electro intrusif allant jusqu’à masquer une instrumentale pourtant percutante et effets vocaux omniprésents m’ont fait redouter un artiste qui n’a eu de cesse de me surprendre depuis une large dizaine d’années. Mais il s’agit de MIYAVI et nul doute que le fond de ce nouvel album allait être plus riche qu’un flagrant cache misère.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , ,

Chronique Flash : Andy Black – The Shadow Side

, Le à 20:55

N’étant pas du tout fan des Black Veil Brides, je n’aurais jamais pensé pouvoir un jour m’intéresser aux travaux solo de leur chanteur Andy Black. Et pourtant, après être par pur hasard tombé sur le titre « We don’t have to dance », force est d’avouer que ce morceau est non seulement entrainant, mais aussi bien interprété et musicalement intriguant. Adieu le hard rock/glam metal des BVB, bonjour pop-rock très largement orienté électronique avec un rythme plus dansant et de belles orchestrations synthétiques.  Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , , , , ,

Chronique : Fantastic Negrito – The Last Days Of Oakland

, Le à 17:33

Révélés au grand public par la série Hands of God où l’on y retrouve un Ron Perlman (Hellboy, Sons of Anarchy) en pleine forme, les Fantastic Negrito distillent un blues rock à l’accent punk sulfureux et à l’esprit soul indéniable. Emmenée par Xavier Dphrepaulezz, la formation revendique haut et fort ses racines afro-américaines et propose aujourd’hui son premier album intitulé The Last Days Of Oakland. Après un premier EP où l’on y retrouvait « An Honest Man » , thème de Hands of God, et d’autres tubes en puissance comme « Night has turned to Day » qui ont levé le voile sur un groupe plein de talent et d’avenir, il est temps de se tourner vers ce LP et de parcourir ce qui pourrait bien être l’album blues rock de l’année aux côtés de The Pale Emperor (Marilyn Manson).

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , ,

Chronique : Eths – Ankaa

, Le à 18:13

Au sein de la rédaction, Ankaa divise les foules. Nouveau départ pour certains, patchwork aux moments d’égarement pour d’autres, le moins que l’on puisse dire est que ce nouvel album de Eths fait beaucoup parler de lui, que ce soit en bien ou en mal. Après réflexion et hésitation, il nous est paru évident qu’il y avait beaucoup à dire sur ce 12 titres qui marque, après un timide EP il y a deux ans (Ex Umbra In Solem), un vrai virage tant musical que vocal. Rappelons que Rachel (chant) a pris la place de Candice et que, depuis, beaucoup de choses ont changé. Staif (guitare) nous l’explique d’ailleurs dans une interview exclusive !

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , ,

Chronique : The Heavy – Hurt And The Merciless

, Le à 18:14

Il y a 4 ans paraissait The Glorious Dead, second album des britanniques The Heavy et, de vous à moi, un des meilleurs albums de cette année là. Si la forme s’apparentait à un rock indépendant, le fond s’enrichissait de couleurs blues, jazz, pop & hip-hop, garage et gospel, aux cuivres soul et funk ; et ce nouvel album intitulé Hurt And The Merciless reprend les mêmes ingrédients en s’inscrivant directement dans la lignée de leurs précédents travaux. La recette est-elle toujours autant efficace ? Cette richesse musicale a-t-elle atteinte ses limites ? Qu’est-ce qui fait de ce troisième disque une sortie incontournable ? Beaucoup de questions dont nous vous apporterons les réponses en quelques paragraphes.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , , , , ,