La Quinzaine des Rédacteurs – fin octobre

, Le
la15aine

Tous les 15 jours, retrouvez ce qui a animé les deux dernières semaines de vos rédacteurs à travers la musique écoutée, les films et séries visionnés, les jeux vidéos joués, les concerts vécus, l’actualité, etc. Une manière de traiter certains éléments que nous n’avons pas eu le temps d’aborder ou au contraire revenir sur ceux qui nous ont marqué. Toujours dans une optique de découverte et de partage !  

avatar sylvain 2014Sylvain L. 

Musique : à l’approche du nouveau EP/album de From First To Last (pas de date mais on sait que ça arrive hein) je me suis refait toute leur discographie, me renvoyant 10 ans en arrière avec nostalgie. Sinon comme tout le monde j’ai écouté les nouveaux singles de BMTH et Marilyn Manson. Franchement je n’ai pas été spécialement déçu par BMTH, et encore si un titre devrait me décevoir c’est presque plus « Drown » que « Don’t Look Down ». Certes le second est bizarre à la première écoute, mais on s’y fait rapidement, je le trouve quand même super efficace. « Drown » me fait penser » à une version soft de Sempiternal et de titres comme « Sleepwalking », alors je ne sais pas si c’est forcément une bonne chose pour la suite de leur carrière ; disons qu’en soit le titre n’est pas dégueu, mais j’espère que ça ne sera pas leur nouvelle direction. Le nouveau single de Marilyn Manson est vraiment bon avec son côté old-school, de quoi me réconcilier avec le Révérend après 2 albums plutôt décevants. Oh et puis les 2 nouveaux titres d’Angels and Airwaves assez réussis, je les ai déjà écouté plus de fois que les derniers albums, c’est dire, hâte de voir si la suite est du même acabit. Sinon j’ai aussi écouté Fightstar (discographie) et le dernier Slipknot.

Cinéma : pas vraiment de films récents pour ma part, à part Ninja Turtles, que j’ai suivi sans me forcer mais sans grande conviction non plus. Je préférais les 3 films originaux à ce stade, avec un Shredder plus réaliste. Très agréablement surpris par le thriller Balade Entre Les Ombres avec Liam Neeson, sombre et prenant. Pour Halloween c’était remattage du classique de Wes Craven, Scream. Je ne sais pas quoi penser des premières infos sur Terminator Genisys, je m’attends au pire comme au meilleur ; le film a l’air fidèle à l’oeuvre de Cameron, mais je n’arrive pas à me faire à ce casting (hormis Emilia Clarke), et je regrette franchement que McG n’est pas pu continuer sa trilogie Terminator Renaissance avec Bale, Yelchin…

Séries TV : vraiment beaucoup de choses, comme à mon habitude, The Walking Dead, Z Nation (et oui j’aime les deux), The Vampire Diaries (j’apprécie que la dernière saison s’attarde plus sur ses personnages et moins sur ses histoires abracadabrantes), Arrow et The Flash, American Horror Story : Freak Show génial, Supernatural assez décevant hormis le dernier épisode de chasse à l’ancienne, les derniers épisodes de Boardwalk Empire qui regagne un peu d’intérêt, et le premier épisode de la dernière saison de Two and a Half-Men, vraiment sympa comme d’hab’. En parallèle je me refais l’intégrale de The X-Files (en suis à la saison 3). En vrac également  : The Big Bang Theory, Sons Of Anarchy, Intruders (par un producteur de The X-Files), Hannibal (saison 1), L’Attaque des Titans, Star Wars: Rebels.

Jeux Vidéo : L’Ombre du Mordor sur PS4 que j’ai terminé à 95% (je n’irai pas plus loin, la « chasse » et la « récolte » faisant plus office de remplissage). Vraiment un bon jeu, j’ai eu du mal au début par sa difficulté qui m’a rebuté, étant vraiment trop faible face aux ennemis, les décors n’étaient pas assez variés et les missions répétitives… et puis on en comprend les mécaniques, mourir faisant partie intégrante du système de jeu, on change de carte, on gagne en puissance et on prend enfin son pied à trucider de l’orc ! Malgré le gros pompage sur Assassin’s Creed, il mérite le détour. Après l’avoir fini, j’ai tenté de relancer Destiny… qu’est-ce que je me suis fait chier dessus, c’est vraiment toujours pareil. J’ai appris que mon édition limitée me donnait droit aux 2 prochains DLC, je n’y rejouerai probablement pas avant de les avoir. Pour patienter en attendant la sortie de Assassin’s Creed Unity, j’ai commandé The Walking Saison 1 GOTYE que je vais recevoir sous peu. J’avoue que le nouveau Call Of Duty me fait de l’oeil aussi… à voir mais mon porte-monnaie risque d’en souffrir !

PS : saviez-vous que les joysticks de manette PS4 c’était de la merde ? Après un mois de jeu (et pas sur FIFA) je vois déjà une usure marquée… obligé d’acheter des bouchons de protection, HAINE.

Coup de cœur : le retour de BMTH à travers ses 2 nouveaux titres !

Lelouch

Deux semaines qui sont passées à 200 à l’heure alors parlons peu, parlons bien. Au niveau Musique, mes dernières écoutes ont été très sélectives et se sont portées très principalement sur les nouveautés, à commencer par sur le surpuissant .5: The Gray Chapter de Slipknot (néo métal) qui signe un retour bluffant et surtout un sacré tour de force pour un groupe qui a traversé une longue période obscure sur tous les plans. Retour gagnant. De même pour l’époustouflant Zildtoid² du maestro Devin Townsend (métal expérimental et complètement barré à la mélodie unique) qui à chaque album me fait remettre en question ma propre conception de l’appréciation de la Musique avec un grand « M », chapeau l’artiste. Je noterai également le nouvel album de Bush, Man on the Run, que j’apprécie particulièrement et que les fans de grunge sauront de quoi je parle. La bande a su évoluer discrètement au fil des années, depuis l’âge d’or du grunge jusqu’à aujourd’hui et plutôt que de brader sa musique sur la scène du rock mainstream alternatif a préféré garder sincère son malêtre d’antan au profit d’une musique, certes plus posée mais néanmoins sincère. Le dernier de Genuflect m’a également surpris de par très bonne facture, excellente surprise en ce qui me concerne, malgré le fait qu’ils appartiennent à la vague néo métal/rapcore que j’affectionne particulièrement, je trouvais leurs précédents albums véritablement indigestes et lourdingues mais pour le coup, leur came sous le saphir qu’est A Rose from the Dead groove sévèrement et se rapproche de leurs influences premières à savoir Reveille, rage Against the Machine et The Warriors. Toujours côté sonorités 90’s, c’est le dernier né des My Ticket Home (néo métal 90’s/metalcore), Strangers Only, qui carbure dans le casque. Bonnes découvertes avec les derniers albums des coreux de The Color Morale et Like Moths to Flames dont l’efficacité de leur musique n’a d’égal que leur sincérité, à suivre de très près. Pour conclure, je griffone quelques mots sur le dernier single de Marilyn Manson qui m’a procuré un grand plaisir. Sans être non plus LA piste de LA réconciliation après cette vieille croute qu’était Born Villain avec son rock mou du genou et soporifique, le révérend renoue avec des sonorités qui lui correspondent parfaitement et s’accordent davantage à l’artiste plutôt qu’à l’entertainer. Heureux de retrouver ses propres sons glam/indus et bluesy qu’il aimait nous balancer à travers son culte Mechanical Animals  et son très prenant The High End of Low.

Côté cinéma, peu de choses : Ninja Turtles par Jonathan Liebesmann et produit par Michael Bay, prenons le film pour ce qu’il est : un divertissement décomplexé qui s’assume et au final propose la même chose qu’en 1990 avec les progrès techniques d’aujourd’hui et de la dubstep. C’est frais, c’est fun, c’est teenage et souvent abusif avec une pluie de références à la culture geek mais en même temps… ça marche. A côté, second et troisième visionnage des Gardiens de la Galaxie de James Gunn qui secoue en moi le fan invétéré de Star Wars sur le groove endiablé de sa bande originale 80’s, avec ce film qui tient de la comédie d’action quasiment parfaite, les studios Marvel réussissent un exploit inespéré d’obtenir non seulement une bonne adaptation mais également un excellent film de SF, un long-métrage qui viendrait presque d’un autre âge, d’un âge d’or…. et Dieu sait que je porte en horreur les productions des studios Marvel. La version longue du second volet du Hobbit de Peter Jackson, La Désolation de Smaug, étant sorti et le final de la trilogie sortant prochainement en salle, il était temps d’y replonger. C’est beau, c’est épique mais parfois trop long, n’atteint jamais la gravité viscérale du Seigneur des Anneaux et qu’on me crève les yeux à cause de ces couleurs criardes et de ces filtres numériques immondes.

Niveau séries, également j’en suis peu : Sons of Anarchy dans son « final ride » légèrement en dents de scie où la trame scénaristique de Kurt Sutter s’étire de manière alambiquée où la narration se perd parfois mais malgré ça, je reste un fidèle membre du club SAMCRO. A côté c’est la très bonne surprise Constantine qui se greffe à mon planning de séries. Avec le charismatique Matt Ryan (Edward Kenway dans Assassin’s Creed IV: Black Flag) dans le rôle titre qui parvient à jouer à la perfection un John Constantine comme on l’aime dans sa série de comic-books : Hellblazer. Torturé, acide, cinglant, désinvolte et punk, l’anti-héros magicien damné hisse son show d’horreur et de fantastique au niveau d’alternative de qualité à Supernatural qui elle, est sur le déclin. Qui plus est, Constantine peut se vanter de bénéficier d’une réalisation léchée digne d’un film du grand écran non loin du territoire d’un certain Guillermo del Toro. Star Wars: Rebels est également de la partie et même s’il est certain que cette série fait preuve de beaucoup plus de flegme et de légèreté que The Clone Wars où les temps sombres de la guerre des clones prédominaient, on retrouve avec plaisir l’univers space-western de la trilogie originale de George Lucas. J’espère simplement que le show évoluera correctement et proposera des intrigues solides et sérieuses sur la naissance de l’Alliance Rebelle. Reste Gotham, étant devenu au fil du temps allergique à Arrow, série qui a viré trop « cucul » et son spin-off The Flash ne m’aide pas à y revenir, l’adaptation au petit écran de Gotham Central raconte les origines de Batman façon polar dans un univers entre celui de Tim Burton et de Jeph Loeb a réussi à me séduire. Malgré une constante osscilant entre le moyen et le bien, Gotham n’est pas non plus la claque attendue mais possède son lot de bonnes idées à exploiter sur le long terme, à voir si la série peine à se renouveler ou pas, celle-ci étant confirmée pour avoir une saison une rallongée pour un total de 26 épisodes contre 13 initialement, les aventures de James Gordon au sein de la police de Gotham pour lutter contre la pègre ne font que commencer.

Les séances jeux vidéo que j’ai pu distiller à raison de 3 quarts d’heure par-ci par-là durant ces 15 derniers jours m’ont permis de m’adonner à la joyeuse chasse à l’orque dans le très bon et addictif L’Ombre du Mordor et d’en finir son histoire principale, de retourner à l’Italie de la Renaissance à travers Assassin’s Creed II qui pour moi reste le meilleur Assassin’s Creed avec Black Flag (Parce que la piraterie, le rêve de gosse d’être un capitaine pirate, l’ambiance et Edward Kenway [Matt Ryan oblige] le meilleur personnage de la saga), en plus d’être pour ma part LE jeu de la génération précédente de machines. Mes autres escapades m’ont permis d’aller hacker Chicago à travers Watch_Dogs que je trouve, pour ma part, excellent et comme étant une future licence alternative de qualité à GTA. J’ai également pu poser mes mains et me faire quelques frayeurs à l’occasion d’Halloween sur Resident Evil 4 Ultimate HD sur PC (merci Steam), pour moi le meilleur épisode de la saga Resident Evil mais… ce 60 images/secondes est vraiment à vomir. Murdered: Soul Suspect et The Evil Within. Si le premier est plutôt une bonne surprise bourré de bonnes idées et possède une ambiance atypique, il manque malgré tout de finitions, quant au second c’est une baffe littéralement glaçante. Malgré une optimisation pour PC complètement honteuse (qui me fera choisir pour le long terme la version console) nous assistons au grand retour en force du survival horror qui fit le succès de Resident Evil à son époque. Poignant, puissant, glaçant, on ne souffle que rarement dans ce jeu qui met nos nerfs à très rude épreuve. La peur fait son retour.

Côté lecture, deux lectures, deux coups de cœur : Love 1 – Le Tigre, de Frédéric Brrémaud et Federico Bertolucci disponible aux éditions Ankama propose une BD peu conventionnelle sans dialogue, que de magnifiques planches dessinées narrant une véritable journée de merde pour l’un des rois de la jungle. Quant à l’autre, il s’agit ni plus ni moins de Sons of Anarchy – one shot, toujours aux éditions Ankama, avec une histoire signée Christopher Golden et de superbes planches sous le crayon de Damian Couceiro. Une histoire complète, de qualité, en un tome, aussi bluffante que les meilleurs moments de la série proposant une mise en lumière du personnage de Tig au sein d’une intrigue à insérer entre les saisons 5 et 6 du show de Kurt Sutter.

Les dernières sorties en concert : Malheureusement annulations de dernière minute pour ma part (raisons diverses, professionnelles et personnelles) question présence à Chevelle (La Maroquinerie – Paris), CROSSFAITH, coldrain (Le Divan du Monde – Paris), Skindred (Covent Garden Studios – Eragny-sur-Oise). Cependant on va vite se rattraper avec Linkin Park et Of Mice & Men (Bercy – Paris), probablement DEATHGAZE (La Boule Noire – Paris), Slipknot (Zénith de Paris), System of a Down (La Halle Tony Garnier – Lyon) et Of Mice & Men (La Machine du Moulin Rouge)

Coup de coeur : .5 : The Gray Chapter, de Slipknot, un poignant hommage à Paul Gray et surtout un groupe à nouveau soudé qui possède à nouveau les rennes de sa carrière. A croire que les vieux du néo se sont tous donnés le mot pour revenir avec de la hargne à revendre ces dernières années… Entre Slipknot, Linkin Park, Finch, SkindredKoRn, Mushroomhead, Deftones et bientôt Limp Bizkit, le néo métal a encore de belles années devant lui, ayant su évoluer et s’adapter correctement à son époque sans pour autant brader sa fierté et son éthique. Le futur semble dores et déjà en marche avec la vague revival portée par de jeunes groupes comme My Ticket Home, Of Mice & Men, Islander, Sleepwave ou Issues. Je suis comblé.

Void

Ecouté ces 15 derniers jours :

nouveautés

Stick n Stones par Dope D.O.D. (hip-hop, morceau spécial Halloween)
premier EP de Zella Day (indie pop)
le nouveau Rise of the Northstar (hardcore)
premier album de GHOSE (visual kei)
nouvel album de Devin Townsend (progressif/exp)
nouvel album des Major League (pop punk)
Heldmachine, Rammstein-like

découverte ou redécouverte

redécouverte de Lucy, groupe de visual kei
album solo de Deuce, ex Hollywood Undead
intégralité des Punk Goes
redécouverte de Dragon Ash, hip-hop fusion jap

Vu ces 15 derniers jours :

La planète des singes, l’affrontement
Ninja Turtles
Extraterrestrial
nouveaux Supernatural / Arrow / Flash / Sons of Anarchy / American Horror Story / Big Bang Theory / Sleepy Hollow / Marvel Agents of SHIELD

COUP DE COEUR sur le nouveau single de Marilyn Manson, avec ses sonorités rock indus et son atmosphère très mélancolique, me rappelant par la même occasion deadman, groupe japonais de nagoya kei.

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *