Man of Steel 2 : fin de la bataille pour la cape

, Le

La nouvelle est tombée ce matin et a créé un véritable fracas planétaire dans la sphère du comic-book et du cinéma, le nouveau Batman de la Warner sera joué par l’américain Ben Affleck.

Officialisé et provoquant la colère de nombreux fans à travers le monde, le choix de Ben Affleck est-il aussi discutable ? L’acteur connu pour avoir incarné le héros Daredevil pour la Fox (qui prouve ne pas avoir encore compris la leçon avec son The Wolverine) dans un film aussi catastrophique que les effets spéciaux dont il bénéficie est-il un réel bon choix pour assurer la relève du chevalier noir ? Figure marquée et ancrée dans cette génération par le talentueux Christian Bale sous la direction du non-moins talentueux réalisateur Christopher Nolan.

Si Ben Affleck ne collectionne malheureusement pas que les chefs d’oeuvre au sein de sa discographie, il est judicieux de rappeler qu’il brille d’excellence à travers son propre film, Argo sorti en 2012, grâce auquel, en plus de livrer un film efficace, y déclare son amour pour le monde du cinéma notamment pour la vague de la fin du nouvel Hollywood marquée par les mastodontes que sont Steven Spielberg et George Lucas.

Le choix de Ben Affleck soulève cependant quelques questionnements plutôt pertinents. La Warner a mis fin, il y’a peu de temps encore, à son partenariat avec la maison de production Legendary Pictures qui assurait un certain label de qualité sur la majorité des cas. On compte des films comme Superman Returns, 300, The Town, Watchmen, Sucker Punch, la trilogie Dark Knight, Inception, Man of Steel et Pacific Rim

Selon le magazine de presse spécialisée, Variety, Warner Bros. cherche à mieux contrôler ses adaptations DC Comics. Le but final serait de produire des films de super-héros seul en s’auto-finançant et sans aucun partenaire financier et devenir le seul bénéficiaire des succès du box-office.

Ben Affleck en Batman serait le premier pas de Warner sur son contrôle plus poussé sur les œuvres ? La différence jusque là entre Disney/Marvel et Warner/Legendary était que Warner/Legendary laissait une liberté certaine et une marge de manœuvre plutôt large aux réalisateurs alors que Disney/Marvel se contente de brider afin de mieux formater le produit final destiné à l’entertainment.

Le réalisateur Zack Snyder déclarait il y’a peu que peu importe sa pensée et ce qu’il imagine pour ce Man of Steel 2, il ira dans la direction que Warner voudra.

Inquiétantes spéculations quand on se rappelle que le seul film de super-héros que la Warner a produit toute seule était le désastreux Green Lantern.

Cela dit, le nouveau CEO de Warner Bros. Kevin Tsujihara, affirme que la division cinéma du studio connaît actuellement une profonde restructuration. Vers une autre mentalité ?

L’arrivée de Ben Affleck pour se tenir aux côtés d’Henry Cavill n’est peut-être qu’un simple choix des cadres Warneriens, ne laissant pas nécessairement son mot à Zack Snyder. Affleck étant un acteur très bankable et surtout un acteur maison chez Warner, on peut tout de même regretter qu’un choix si « vendeur » soit aux côtés de l’outsider qu’est Henry Cavill, étoile montante à l’image de Christian Bale à l’époque de Batman Begins ou encore de Charlie Hunnam pour Pacific Rim dernièrement.

Ben Affleck possède un talent qu’il sait mettre à contribution et sait se vendre selon les œuvres qu’il réalise ou dans lesquelles il joue. Si le spectre du ridicule Daredevil plane sur lui, il faut garder en tête son rôle convaincant d’un homme prêt à tout et livré à lui-même, ne pouvant compter que sur son savoir-faire dans Argo pour accomplir quelque chose de plus grand.

A voir maintenant si la réaction majoritairement hostile du public autour du monde amènera la Warner à faire marche-arrière ou non.

Quelques montages (convaincants) circulent déjà sur les internets.