Star Wars IX : l’identité de Rey selon Colin Trevorrow

, Le

C’est un sujet houleux au cœur de débats interminables et Colin Trevorrow, réalisateur de Star Wars IX, sans lever le voile sur le mystère, parle et fait des promesses sur l’identité de Rey.

Si l’on se fie aux dires du cinéaste, l’identité totale du personnage de Rey (jouée par Daisy Ridley) ne sera pas révélée avant l’Episode IX, soit le dernier de la nouvelle trilogie. Dévoilé il y’a quelques jours, on sait que les réalisateurs des Episodes VIII (Rian Johnson) et IX travaillent en étroite collaboration pour être le plus raccord et le plus crédible possible par rapport à ce qui a déjà été fait puis posé depuis Le Réveil de la Force de J.J Abrams.

L’Episode IX aurait déjà son écriture de script très avancée, un premier traitement entier a été écrit par Johnson et Trevorrow sous la supervision d’Abrams et la clé concernant l’identité de Rey y serait déjà écrite. C’est donc désormais officiel, les trois réalisateurs connaissent désormais bien l’identité de l’héroïne mais n’en toucheront pas un mot avant le moment venu.

Afficher l'image d'origine

Colin Trevorrow s’exprime :

« J’ai vu toutes ces théories [sur internet]… Ce que je sais c’est que nous allons apporter une réponse sérieuse et profondément satisfaisante, parce que Rey est un personnage si important dans cet univers, pas uniquement dans le contexte du Réveil de la Force mais dans la galaxie entière, et elle le mérite. Donc nous nous assurons que cette réponse soit quelque chose du genre « c’était il y’a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine, et nous vous racontons ce qui s’est passé. »

Concernant son approche par rapport à l’Episode final de la saga (pour le moment), le réalisateur confie sa manière d’aborder la chose :

« J’aborde l’Episode IX comme un film, comme trois films, comme six films puis comme neuf. C’est comme faire honneur à une histoire racontée depuis 40 ans… Star Wars est plutôt un système de croyances, ce n’est pas simplement une histoire ou un film, c’est quelque chose à prendre très au sérieux. »

Des propos rassurants de la part du cinéaste derrière le fiasco artistique nanardesque sorti des années 90 qu’est Jurassic World. Cette fois les exigences sont bien plus élevées et l’équipe autour de lui ne le laisse pas à la dérive autant au niveau des cinéastes que des scénaristes et des producteurs. Si son travail se cale à merveille avec celui de Rian Johnson, comme il est supposé, alors les Star Wars 8 et 9 s’annoncent comme vraiment dingues.

Afficher l'image d'origine

Le réalisateur répond, par ailleurs, avec amusement, à la pétition qui circule sur le web depuis quelques jours et signée par plus de 20 000 internautes, voulant un retour de George Lucas à la réalisation de l’Episode final de la trilogie… (Ce qui est en soi tout de même très absurde… Lucas n’a pas écrit ces nouvelles histoires et toute la symbolique sur la passation de l’Episode VII n’aurait aucun sens… Enfin, gageons que cette pétition soit lancée par un énième gus frustré par le film de J.J Abrams et n’en saisit pas toute la portée mythologique et la nécessité de l’hommage pour une passation de pouvoir.)

« C’est amusant, le jour même où j’ai pris connaissance de cette pétition j’étais à LucasFilm en train de donner un discours à l’équipe pour leur dire comment nous devions reprendre l’inventivité, la créativité brute et l’audace originelle de George, sans avoir peur de faire quelque chose de totalement fou (…) Quand George Lucas a fait Star Wars, beaucoup de gens pensaient qu’il était dingue. Quand vous essayez de présenter un film comme Star Wars – un type de film que personne n’a encore jamais vu à cette époque – vous passez pour quelqu’un de fou et pourtant il s’agit de la meilleure histoire jamais racontée. Je veux reprendre cette créativité qu’il a initiée. »

Star Wars Episode VIII est prévu le 24 mai 2017 en salles obscures et le IX deux ans plus tard.