The Hobbit « Tolkien Edit » : la trilogie de Peter Jackson remontée en un film de 4h

, Le

Les aventures en Terre du Milieu sous la coupe de Peter Jackson se sont achevées en fin d’année dernière avec le dernier volet de sa saga, La Bataille des Cinq Armées, et une fois n’est pas coutume on ne dénombre plus le nombre de facepalms que l’on a eu au visionnage. Un fan, Tolkien Editor, veut rendre justice à l’œuvre de Tolkien et y parvient… avec maestria.

Le Hobbit comme trilogie, soit on adore, soit on déteste. Difficile de faire dans la demi-mesure avec autant de partis pris qu’ils soient économiques ou de production, toujours est-il que Peter Jackson y signe une adaptation bancale au style bâtard qui ne trouve que peu son équilibre à travers les 3 (très) longs métrages. Popularisé pour sa trilogie du Seigneur des Anneaux réalisée avec passion et idées créatives, l’exploit n’a cependant pas été renouvelé concernant sa deuxième trilogie, se voulant une adaptation à la fois fidèle et très éloignée du conte pour enfants signé par Tolkien : Bilbo le Hobbit.

Ainsi, lassé par les ajouts futiles de sous-intrigues, de personnages plus que secondaires pour étirer au mieux (ou pas) la noisette de beurre sur la baguette, un fan pro du montage se nommant sobrement Tolkien Editor, reprend en mains le travail de Jackson afin de livrer un long film de 4 heures fidèle à l’œuvre originale de J.R.R Tolkien. Si Peter Jackson reste un cinéaste de talent, on ne peut pas en dire autant de ses qualités de monteur ce à quoi le Tolkien Editor répond par une belle petite fessée.

Le Hobbit avait-il besoin d’être une trilogie ? Avait-il besoin d’être une trilogie de plus de 9 heures ? Avait-il besoin d’autant d’ajouts, de sous-intrigues et d’incohérences par rapport à la trilogie du Seigneur des Anneaux ? La réponse est claire : non.

Enfin, justice est rendue. Tolkien Editor vient de sortir son propre montage de l’adaptation du conte de Tolkien vue par Peter Jackson pour un résultat bien plus divertissant, moins nonchalant et clairement plus en phase avec l’esprit Tolkien. On dit donc aurevoir à l’introduction reprise de La Communauté de l’Anneau au début d’Un Voyage Inattendu, à l’intrigue autour de Dol Guldur avec le retour de Sauron (et donc Gandalf amnésique ?), exit le triangle amoureux entre Kili, Tauriel (complètement exclue de ce montage) et Legolas (qui apparait désormais brièvement) ou encore exit bien des scènes de remplissage et de combats (la baston en tonneaux…).

Évidemment, il n’y a rien de légal dans la démarche à l’image de l’édition déspécialisée de la trilogie originale de Star Wars. Par ici les liens (Torrent) pour vous les procurer : la version en basse résolution, la version en plus haute résolution. Malheureusement pour les anglophobes, ce montage n’est disponible qu’en Version Originale non sous-titrée pour le moment. Patience ? A voir comment les autorités compétentes considèrent la chose et agissent en conséquence.

Vous pouvez, enfin, terminer correctement votre voyage cinématographique en Terre du Milieu, un voyage qui se conclut enfin bien loin des enjeux économiques et intérêts commerciaux, grâce à la volonté de fans acharnés et où la magie opère comme au premier jour lors de la première diffusion cinéma de La Communauté de l’Anneau. Les enfants de ce brave Tolkien devraient en être contents, cette fois.