Assassin’s Creed 2014 : deux jeux, deux héros, deux époques

, Le

Ubisoft l’avait dit, 2014 sera l’année Assassin’s Creed ou ne sera pas.

Marquée dès Janvier par la sortie d’Assassin’s Creed III: Liberation HD en dématérialisé sur PC et consoles de salon, l’année s’annonce sous le signe du saut de la foi et de l’annulaire amputé. En effet, en fin d’année dernière Ubisoft confiait, non seulement, que la trilogie de Desmond fait parti d’un univers étendu possédant plusieurs arcs narratifs et dont la trilogie en question a été un fragment majeur, mieux encore la firme québécoise avait lancé au vent que 2014 verrait deux jeux de la célèbre licence des Assassins.

Deux jeux, rien de bien sorcier tant on sait que chaque épisode majeur s’accompagnait d’une déclinaison (dispensable selon les cas) portable, ainsi :

Assassin’s Creed, premier du nom a vu sortir en parallèle Assassin’s Creed: Altair’s Chronicles prémices à l’histoire d’Altair (Nintendo DS) et Assassin’s Creed: Bloodlines (PSP) plus tard, faisant office de suite directe à l’histoire du Maître Assassin.

Assassin’s Creed II a eu droit à son Assassin’s Creed II: Discovery (NDS), prenant place pendant l’intrigue du jeu principal.

Assassin’s Creed III a eu droit à son Assassin’s Creed III: Liberation (PS Vita), épisode ambitieux mettant en scène Aveline de Grandpré en parallèle à l’histoire de Connor et introduisant à la fois Erudito et le concept du jeu vidéo développé par Abstergo (société écran pour cacher les agissements des Templiers dans l’univers de la série) dans la méta-histoire, permettant ainsi au joueur lui-même de devenir un membre de l’aventure.

– Enfin, Assassin’s Creed IV: Black Flag a eu droit à son épisode dérivé sur smartphones et tablettes, un jeu qui a séduit à la fois critiques et public : Assassin’s Creed: Pirates.

Donc deux jeux la même année n’a rien de neuf en soi, sauf que cette fois-ci, Ubisoft prévoit deux épisodes majeurs sur consoles de salon et PC. Un d’entre eux sera évidemment le tant attendu Assassin’s Creed V et le second sera un épisode fragment de l’univers étendu comme l’étaient les opus Brotherhood, Revelations et Liberation.

Les premières informations concernant les deux prochains jeux viennent de filtrer par le réseau Assassin’s Creed Initiates, un réseau solide de joueurs et passionnés de cette saga de science-fiction atypique et ambitieuse, auprès duquel les développeurs envoient des informations cryptées par bribes afin de mettre au défi les plus tenaces d’entre eux sur l’avenir de la saga et de son univers étendu que l’on peut qualifier vulgairement « d’Assassin’s Creedverse ».

Les premières rumeurs insistantes sur Assassin’s Creed V, de son nom, disent qu’il mettra en scène Samuel Fey un Assassin qui aura une forte attirance dans l’intrigue pour le camp des Templiers.

Ce qui est intéressant de rappeler étant qu’Assassins et Templiers sont bien plus proches que ce que l’on veut nous faire croire et que les Templiers d’Abstergo sont accusés d’être des « imposteurs », des « usurpateurs ». Les Templiers et les Assassins ont déjà été présentés comme « Frères » à leurs origines, en témoigne le magnifique prologue d’Assassin’s Creed III vous faisant entrer dans la peau du charismatique Haytham Kenway, un personnage énigmatique qui se révèle être contre toute attente… un Templier.

Depuis quelques épisodes il est évoqué des tentatives de trêves entre les deux camps, camps qui partagent le même idéal mais où les méthodes diffèrent grandement. Si les Assassins protègent la liberté individuelle et le libre-arbitre, les Templiers veulent permettre au peuple de vivre heureux par l’ordre. Étant donné l’avancement de la méta-histoire laissée comme elle l’était à la fin d’Assassin’s Creed III, c’est certainement l’épisode qui verra naître cette alliance pour faire face à un ennemi commun, de longue date.

Revenons à Assassin’s Creed V dans lequel vous pourriez être Samuel Fey, mi-Assassin, mi-Templier. Le contexte historique sera la révolution industrielle dans une Londres Victorienne. Fey est un entrepreneur glorieux et respecté qui travaille hors de la corruption afin de protéger ses proches et lui-même. Les joueurs pourront ainsi explorer et découvrir la vérité qui se cache derrière cette nouvelle rébellion.

Les dernières rumeurs, elles, parlent d’un héros français nommé Arno. Ce prénom d’origine germanique renvoie à l’aigle puisque issu de arn « Aigle » et waldan « gouverner ». Tout comme Altair, Ezio et Haytham… Ce nouvel assassin serait même équipé de gants métalliques. On raconte aussi que la magnifique cathédrale de Notre-Dame de Paris serait sur la jaquette du jeu et que les premiers aperçus vidéo révèleraient un Paris dans une ambiance ensanglantée propre à la révolution.

Samuel ou Arno ? Les réponses arrivent bientôt, dans les deux cas, la crédibilité est forte. Les plus fous vont jusqu’à affirmer qu’il n’y aurait pas un mais DEUX héros, sur deux époques différentes au sein du même jeu. Jongler entre deux personnages, sur deux époques… Une perspective intéressante, déjà abordée avec Assassin’s Creed III.

Cet Assassin’s Creed V devrait être un jeu réservé aux consoles next-gen et aux PC, il est également présenté comme un virage majeur de la saga proposant une refonte complète du gameplay grâce au moteur AnvilX d’Ubisoft. Si l’on en croit certains dires, le principe de la coopération abordé dans Prince of Persia: Assassins (la genèse d’Assassin’s Creed) serait reprise et présente pour ce nouveau jeu.

Quant à l’autre épisode, certainement un jeu cross-gen et potentiellement baptisé Assassin’s Creed: Great Fall tiendrait place durant la révolution française et haïtienne, vous faisant incarner Eseosa, mentor de la Confrérie de Saint-Domingue.

Fort à parier que le tout s’étoffera d’informations complémentaires au moment de l’E3, Ubisoft est attendu au tournant à la fois pour la qualité de ses prochaines histoires et des immersions qu’elles proposeront mais également en terme de renouveau de gameplay. Si on imagine Assassin’s Creed: Great Fall reprendre le système de jeu réinventé pour Assassin’s Creed III et utilisé puis usé à travers Liberation et Black Flag, l’épisode V canonique devra impérativement donner du neuf à son public pour séduire et convaincre pleinement.