Angelo : « FAITH » (clip officiel)

, Le

Aujourd’hui, les Japonais d’Angelo sortent leur nouvel album, FAITH, et le fêtent avec la diffusion du clip de la chanson éponyme.

On le sait depuis 2012, Karyu, l’ancien guitariste des très célèbres D’espairsRay (J-Rock/Indus Rock/Alternative Metal), au Japon et même à l’international, a rejoint les rangs de la formation Angelo, menée par le chanteur Kirito. Si l’on peut constater une chose avec l’arrivée du guitariste des énervés de D’espairsRay, c’est que ce dernier parvient à donner un punch supplémentaire ainsi qu’un souffle nouveau à des compositions que son ancien groupe n’aurait pas renié et aurait peut-être même évoluer avec.

Si la recette Karyu est reconnaissable entre mille, il se permet quelques innovations présentes dans la chanson ci-présente ou encore dans le single OUTBREAK, tiré de ce nouvel album, comme des breaks dubstep intelligemment menés et maîtrisés à travers un déluge de riffs électriques et une rythmique au groove martial et solide.

Les puristes de D’espairsRay regretteront à jamais que ces nouvelles chansons ne soient pas menées par le chant d’HIZUMI, chanteur de la formation, au timbre si particuliers et unique construit quelque part entre ceux d’Hyde (VAMPS/L’Arc en Ciel), Ville Valo (HIM), Jonathan Davis (KoRn) et Marilyn Manson… Faute au timbre très particuliers et parfois même rebutant du chanteur d’Angelo où la voix nasillarde se révèle convaincante dans des phases de chant énervé et rocailleux (ayant tendance à se multiplier depuis quelques sorties).

Mais gardons bien en tête que D’espairsRay était D’espairsRay et qu’Angelo est Angelo. Deux formations différentes malgré un son actuel très proche entre les deux groupes, chose due à un guitariste de talent qui a du insuffler son énergie et son identité à un groupe qu’il a rejoint en pleine aventure, dépressif de la séparation de son bébé musical il y’a déjà 2 ans et demi. Kirito restera Kirito et ne sera jamais HIZUMI, après tout ce n’est pas non plus ce que l’on lui demande.

Les fans d’Angelo seront ravis tandis que ceux qui regrettent D’espairsRay nourriront toujours une certaine frustration (minime ou non) et une nostalgie bien morose.

Toujours est-il que le nouvel album d’Angelo est le troisième depuis l’intégration de Karyu dans les rangs de la bande japonaise, que leur musique de hard rock énervé et industriel, lorgnant parfois vers un métal efficace, a de quoi en satisfaire plus d’un. Angelo bénéficie d’une identité et d’une énergie débordante et surtout de thèmes abordés intéressants dans les textes ou vidéos promotionnelles allant plus loin que les standards habituels pour davantage s’axer sur le concept de rébellion,  et le politiquement engagé en rapport aux situations désastreuses autour du globe (guerre, famine, dictatures…).

C’est ce genre d’ambitions qui font la différence, en général, parmi les groupes de J-rock qui ont tendance à se multiplier plus rapidement que des lapins.