blink-182 : streaming complet de California DLX et déclarations de Matt Skiba sur ses débuts dans le groupe

, Le

La version deluxe de California, le 7ème album studio de blink-182, comprenant un deuxième disque avec 11 pistes inédites + 1 version acoustique de « Bored to Death », est sortie aujourd’hui et nous vous proposons de l’écouter en intégralité. Malgré quelques retours mitigés de la part des lecteurs sur les quelques morceaux dévoilés jusqu’à présent, nous apprécions grandement ce second album, moins orienté pop mais plus punk-rock, qui n’hésite pas à se rapprocher d’Enema of the State (« Wildfire ») tout en partant dans de toutes nouvelles directions (« Bottom of the Ocean ») et même faire du post-hardcore avec brio (« 6/8 »). Un véritable album à part entière, et de qualité.

On en profite pour vous partager également un extrait d’interview de Matt Skiba pour Ultimate Guitar qui revient sur ses débuts dans le groupe.

1. Parking Lot
2. Misery
3. Good Old Days
4. Don’t Mean Anything
5. Hey I’m Sorry
6. Last Train Home
7. Wildfire
8. 6/8
9. Long Lost Feeling
10. Bottom of the Ocean
11. Can’t Get You More Pregnant
12. Bored to Death (Acoustic)

Je ramenais une chanson en studio, on travaillait dessus, où j’envoyais une démo très brut à Mart et Travis et on l’apprenait le lendemain, et chacun y apporté sa touche.

On a fait ça pendant plusieurs mois. Les chansons étaient bonnes. C’était cool mais ça ne sonnait pas comme Blink. Les chansons que j’apportais sonnaient comme Alkaline Trio.

Pour se mettre dans le bon esprit pour écrire pour blink-182, il explique qu’il a du se demander ce qui rendait ce groupe si populaire, ce qui rendait leurs chansons si géniales et leurs albums si bons :

J’ai essayé d’écrire d’une perspective différente, ce que je pense j’ai réussi à accomplir. Mark et Travis avaient tous les deux des idées et on a jammé pendant plusieurs mois et ça a commencé à prendre forme.

La musique qu’on faisait à ce point était bonne mais elle n’était pas non plus à couper le souffle, ce n’était pas génial et pas tout à fait du Blink encore. C’était un peu, ‘Si on va faire un nouvel album de Blink avec un nouveau gars et qu’on y va vraiment, ça devait être – du moins dans nos esprits – le meilleur album de Blink qui ai était fait.’

C’est à ce moment qu’ils ont décidé de travailler avec le producteur John Feldmann, pour créer le meilleur disque possible :

Ça devait être quelque chose de spécial, de puissant et quelque chose que les fans allaient aimer et on avait pas vraiment ça. On discutait de différents producteurs avec qui travailler et John Feldmann était l’un d’entre eux. Ce fût le premier gars avec qui on a bossé et la première chanson qu’on a écrit ensemble était le 1er single de California, « Bored to Death ».

Alors quelque chose de vraiment magique est survenu et les choses ont juste très bien fonctionné. A ce moment on se disait vraiment, ‘OK, voici le mec avec qui on doit faire ce disque’ et on a tous commencé à ressentir que c’était le nouvel album de Blink, et c’était ce que c’était supposé être et c’était on l’espérait ce que les fans allaient aimer.

Heureusement ils l’ont finalement aimé. Ça s’est vraiment très bien terminé.

Tags: , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *