Chronique Flash : City Lights – The Way Things Should Be

, Le

Avec la sortie de son 2ème LP, produit par Brian McTernan (The Used, Good Charlotte), City Lights marque un grand coup ! Le groupe de pop-punk annonce la couleur dès « I’m Sick Of It », la piste d’intro feat. Bert Poncet de Chunk ! No, Captain Chunk ! et son refrain imparable : « Don’t tell us we’ve been doing everything wrong, we’ve been on the grind, punk rock kids since ‘99”, affirmant son style et prêt à ne pas se laisser écraser par les donneurs de leçons de la scène. S’écoutant comme on lit un journal intime, le chanteur se livre à cœur ouvert sur une ex infidèle (« You’re the worst person I’ve ever met, truth is, I still think about you everyday »), ses aspirations (« I know you’re frustrated with my determination, I’m sorry I’m not gonna change, I’m doing what’s best for me, I’ll see you at the top »), les amis qui l’ont abandonné (« I never gave up, can’t say the same thing for you, I’ve got more left in me than I ever knew »), s’appliquant à mettre dans un pop-punk simple et honnête, à mi-chemin entre New Found Glory et Man Overboard, des valeurs et revendications empruntées au hardcore. Le manque de variété de l’ensemble est compensé par des refrains catchy et la participation en double-voix du guitariste apportant un peu de fraîcheur (« The Dark Side »), avec heureusement un final plus varié : quand le groupe ne s’essaie pas avec brio au refrain émotionnel sur « If We Move On », il oublie le côté hardcore et se la joue punk-rock/rock alternatif très Offspring sur « Idols » (une piste à explorer sur le prochain album ?). Un disque qui ne renouvellera certes pas le groupe, encore moins le pop-punk, mais néanmoins sincère, solide et parmi les plus séduisants du moment, à mettre sans réfléchir au pied du sapin pour les amateurs du genre !

Sylvain.

Note du rédacteur : etoile3edemie

Tags: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *