Chronique Flash : HAPPENING – IN THE MIDDLE OF THE SEAS

, Le

HAPPENING c’est clairement la nouvelle sensation française dans le paysage du post-hardcore. Bien que l’on connaisse déjà la force de frappe de notre scène tricolore sur ce terrain musical grâce à des formations bien percutantes et reconnaissables (on pense à Merge, Fallaster, The Prestige ou L’Homme Puma…) il devient difficile, en 2015 de se créer une place de choix parmi les rangs déjà bien fournis de cette véritable vague. Et pourtant, plus qu’à une vague, c’est face à une véritable mer déchaînée que nous positionne le premier album d’HAPPENING, IN THE MIDDLE OF THE SEAS. Avec un brouillage des repères d’entrée de jeu grâce à un travail d’ambiance sublimé par la production, les français vous plongent la tête la première dans les tourments d’un océan colérique en pleine tempête. Ce premier album est une véritable plongée dans les abîmes dont le voyage, ponctué par une musique qui transpire et saigne le rock dans ce qu’il a de plus brut grâce à des atouts de taille tels qu’un chant grave et rocailleux, une partie rythmique aussi robuste que la coque d’un insubmersible et de sons de guitares lourds comme une encre. Le son post-hardcore d’HAPPENING joue dans la catégorie d’un Norma Jean, d’un Feed the Rhino ou justement de The Prestige, appuyant une volonté forte de créer un rock aussi solide que torturé et pourtant accessible grâce à sa minutie de dosage entre les humeurs de la musique. Souvent énervé mais ne baignant jamais dans la violence gratuite, HAPPENING vous fait voguer au gré d’un vent favorable aux titres forts tels que « It’s all about suffering », « Galilée », « All in the same cage » et tour à tour vous caresse, vous frappe autant avec apaisement que force, comme peut le faire sous de faux-semblants leur titre « Ghost » ou « Crisis » avec son souffle quasi-épique et dramatique. Puisant autant dans le post-hardcore énervé, le stoner rock et le grunge, HAPPENING est un groupe qui nous livre un album personnel, autant calibré pour l’écoute personnelle que pour la scène, un équilibre aussi rare qu’appréciable et lui donne donc un cachet d’originalité imparable. IN THE MIDDLE OF THE SEAS est autant un excellent album de rock qu’une expérience immersive en eaux troubles, les français d’HAPPENING s’apparentent à des marins de l’impossible, bravant vents et tempêtes au service d’une musique écorchée et sincère. Une excellente surprise et un groupe à suivre de près, quand on voit que l’album est distribué par Send The Wood Music (Tess, qui n’en n’est pas très éloigné finalement…), on tient là un certain gage de qualité.

Note du rédacteur : 

Julien-K