Chronique Flash : Sum 41 – 13 Voices

, Le

Qu’était-on en droit d’attendre de Sum 41 avec le retour du guitariste David « Brownsound » Baksh ? Un son bien metal bien sûr ! Espoir entretenu par un artwork hyper cliché, mais pas dégueulasse pour autant pour qui aime un peu l’imagerie habituellement associée. Hormis Underclass Hero (qui a pourtant ses bons titres), le parcours du groupe reste un sans-faute, avec un avant-dernier album en date, Screaming Bloody Murder, qui se laisse apprécier sur la longueur, tout en revenant au son plus metal de leur chef-d’œuvre, Chuck. On reste bien entendu dans ce style avec 13 Voices, un 6ème album, qui offre en prime son lot de solos de guitare (« Goddam I’m Dead Again »), d’orchestrations (les violons de « A Murder Of Crows », « There Will Be Blood » pas loin du metal symphonique), mais dans lequel Deryck, presque revenu d’entre les morts, se fait moins « chanteur » (quand il s’y tente sur « Black Eyes » il a souvent cette voix plus cassée comme abîmée par la vie), ayant plus de hargne (« Fake My Own Death », « God Save Us All (Death to POP ») et beaucoup de choses à revendiquer. Peut-être moins immédiat que ses successeurs, en partie à cause de la longueur des morceaux et d’un ensemble ultra-speed, Sum n’en demeure pas moins accrocheur comme toujours, avec des refrains qui se scotchent dans votre cerveau : « Breaking The Chain », « Twisted by Design , etc. On apprécie le retour au phrasé rappé – ça remonte, « What We’re All About » – sur « The Fall & The Rise », et la ballade revancharde « War », qui si, pour le coup, manquera un peu d’originalité, nous rappellera l’excellente « Pieces ». Quant au nouveau batteur, Frank Zummo, il fait admirablement bien le job. Quelque part entre Chuck et SBM, il manque peut-être un je ne sais quoi sur quelques morceaux pour en faire un encore plus grand disque (peut-être espérions-nous qu’avec le retour de Dave, le groupe allait sortir un album encore meilleur que Chuck ?), mais en l’état, c’est déjà une très bonne cuvée. 13 Voices ne devrait pas vous décevoir.

Sylvain L.

Note du rédacteur : Entre etoile3edemie et etoile4 (indécis)

PS : essayez de vous procurer l’édition deluxe avec 2 à 4 jolies pistes acoustiques selon les pays.

Session acoustique pour Rolling Stone :

Tags: , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *