Chronique : JVNE – JVNE EP

, Le

Chez House of Wolves, on défend avec ferveur notre scène locale et régionale. C’est pourquoi nous levons aujourd’hui le voile sur JVNE, jeune formation de synthpop/synthwave fort sympathique originaire de Caen, berceau de notre jolie AudeSo. Avec l’arrivée des beaux jours, si vous cherchez quelque chose de jeune et de pétillant sans pour autant tomber dans les travers d’un CHVRCHES et de leur double chant où l’on zappe volontiers les morceaux où le chant masculin s’incruste, vous pourriez trouver en cet EP un bon moment de détente. C’est au travers de leur dernière MV en date que j’ai pu découvrir JVNE qui, sans amener un vent de fraîcheur dans la scène wave, se rangent aisément aux côtés des Écossais sus-nommés ou encore des célèbres M83. JVNE EP se lance sur « The Enemy » où l’aura d’un The Bones of What You Believe se fait ressentir dès les premières secondes et surtout par son refrain. Sans pour autant révolutionner son approche synthétique, ce sont des titres doux et accrocheurs qui s’enchainent les uns aux autres et jouent sur la fibre nostalgique de leurs auditeurs. Si « Falling » et « Come on now » sonnent plus dépouillés que les autres et manquent légèrement de profondeur, les vibes de « Dreamcatcher » mettront tout le monde d’accord avec un aspect vaporwave plus prononcé et surtout un solo qui manque cruellement au schéma de composition plus basique du groupe. Quoi qu’il en soit, et si globalement cet EP manque de folie (bien qu’il soit difficilement concevable de faire plus original, genre oblige), JVNE termine la première étape de leur parcours avec un « Nightshift » qui clôt de manière  très honorable ce premier jet; plus qu’appréciable lorsque l’on recherche quelque chose d’easy-listening et de rapidement accessible. On aurait peut-être apprécié plus de diversité, plus de prises de risque, une exploration plus poussée de l’électronique, mais dans l’état JVNE EP s’écoute sans prise de tête ni grande difficulté et c’est tout ce qui compte pour le moment. Bref, nous on valide !

Void.

Note du rédacteur : etoile3