Chronique : lynch. – EXODUS

, Le

Si lynch. n’est plus à présenter pour les amateurs de visual metal, il n’en reste pas moins que le groupe n’a jamais mis les pieds hors Japon, faute à un manager des plus fermés. Faisant pourtant parti des piliers de l’âge d’or du mouvement visual-kei avec, entre autres, 12012The GazettE ou encore les regrettés D’espairsRay, il faut avouer que la bande d’Hazuki a vraiment du mal à faire décoller son groupe en occident. Si leur son s’est éloigné du metal alternatif de leurs débuts pour s’orienter vers un metalcore américanisé, il n’en reste pas moins que lynch. reste fidèle à lui même, peut-être même trop.

EXODUS, leur dernier EP en date, marque-t-il une nouvelle étape dans la carrière du groupe comme l’ont été la majorité de leurs sorties ? Réponse.

Depuis leur passage major en 2011 avec l’album I BELIEVE IN ME, lynch. n’a cessé de perfectionner leur son de plus en plus metalcore, à la grande tristesse de leurs plus anciens fans. L’album INFERIORITY COMPLEX marquait déjà une évolution majeure avec un son plus américanisé, une gueulante plus metalcore mais aussi moins marquante, ainsi qu’un anglais bien trop présent dans le chant. Si cet album était original pour du lynch., les deux singles qui ont suivi, LIGHTNING et BALLAD, se révélèrent bien trop classique et bien trop facile pour un groupe avec un tel talent.

Nous voici maintenant à EXODUS, un EP loin d’être à la hauteur de nos espérances, car lynch. fait du lynch., ni plus ni moins. Les éléments ne sont guère originaux, et encore moins novateurs, qu’il s’agisse de l’instrumental ou encore du chant d’Hazuki, de plus en plus plat au fil des années. Bonne nouvelle cependant, il semble encore être en mesure de lâcher un ou deux growls par-ci par-là… Mais l’époque THE BURIED (2007) est définitivement loin derrière nous.

Là où EXODUS propose quelques jolies idées comme le très aérien « BE STRONG », assez semblable à « I DON’T KNOW WHERE I AM » (parue sur l’album Shadows) dans sa construction, de nombreux défauts les entachent, comme les répétitifs lalala ~ à la fin du dit morceau. On se demande réellement ce qui leur est passé par la tête lors de l’enregistrement…

Malgré des morceaux bien trop faciles pour eux comme « EXODUS » et « ASHES », c’est avec un bien défoulant « INVICIBLE » que le groupe fait son grand retour sur un son purement metalcore avec un excellent jeu de guitare et un chanteur des plus déchainés.

Ce dernier abuse et sur-abuse malheureusement de la langue anglaise dans ses paroles, quand on sait qu’il est très largement perfectible dans son utilisation… Sans compter de l’effet totalement loupé (et inutile) sur son chant clair. Heureusement pour lui, il possède une excellente voix et une gueulante particulièrement maitrisée, ce qui lui permet de se démarquer de bien d’autres chanteurs dans ce style ci.

Fort heureusement, le groupe n’en a pas oublié ses racines et propose avec « NIGHT » un morceau aux lignes plus mélodiques. S’il s’agit du morceau promo de cet EP, Hazuki signe pour le coup un chant dynamique et réussi, soit tout le contraire de sa prestation sur « VANISH » où ses screams les plus banals se retrouvent perdus au milieu d’un chant clair des moins inspirés.

En soi, il ne s’agit pas d’une mauvaise sortie. Mais ici, on parle de lynch. et il s’agit pour moi d’un EP vraiment loupé. Le groupe se perd dans leurs propres sonorités et peine vraiment à innover sans se planter lamentablement, quand le chant d’Hazuki, quasi entièrement dénué de son charme habituel, ne nous transporte que trop peu contrairement à son habitude. Une déception pour certains, une réussite pour d’autres, cet EP divisera sûrement beaucoup quand, pour ma part, j’ai décidé de le sanctionner.

Note du rédacteur : etoile3edemie

Les + :

  • Les growls abandonnés d’Hazuki font leur come-back
  • Un léger retour mélodique sur NIGHT
  • Les sonorités aériennes ré-introduites avec BE STRONG

Les – :

  • L’abus d’anglais doublé à un mauvais effet vocal
  • Une gueulante bien trop banale
  • Des sonorités en grande partie réchauffées
  • La fin de BE STRONG, irritante