Le bilan 2013 de la rédaction

, Le

Void

VoidRédacteur

L’année 2013 fût riche, très riche en nouveautés. Qui dit nouveautés dit surprises, mais aussi déceptions… Il fut difficile d’établir un classement tant limiter une telle année en 3, 5, ou 10 tops / flops reviendrait au final à oublier un tas de belles choses. Mais puisque cette année a aussi vu naître nombre d’artistes/projets bien prometteurs, parlons-en un peu !

Musique

  1. Détroit Horizons (rock français)
  2. GENGAH.THE POISON APPLES (alt.metal/visual-kei)
  3. ODyL C’était l’Hiver (pop/rock français)
  4. DIR EN GREYTHE UNRAVELING (post-metal mélodique/crossover/alt.rock)
  5. Casseurs FlowtersOrelsan et Gringe sont les Casseurs Flowters (hip-hop)
  6. Protest the HeroVolition (prog.metal/mathcore/post-hardcore)
  7. 12012THE SWAN (prog.metal/melo.death)
  8. ††† (Crosses) – Bitches Brew (electronic rock/witch house)
  9. koRnThe Paradigm Shift (nü metal)
  10. Dope D.O.D.Da Roach (hip-hop/horrorcore)

Cinéma

  1. Star Trek Into Darkness (J.J. Abrams)
  2. Insaisissable (Louis Leterrier)
  3. Man of Steel (Zack Snyder)
  4. Monstres Academy (Dan Scanlon)
  5. The Conjuring (James Wan)
  6. Insidious Chapter 2 (James Wan)
  7. Hansel & Gretel: Witch Hunters (Tommy Wirkola)
  8. Pacific Rim (Guillermo del Toro)
  9. Kiss-Ass 2 (Jeff Wadlow)
  10. La Ligue des Justiciers – Le Paradoxe Flashpoint (Jay Oliva)

Séries (en cours ou terminées en 2013)

  1. Breaking Bad
  2. Doctor Who
  3. Almost Human
  4. Arrow
  5. Supernatural
  6. Marvels Agents of S.H.I.E.L.D.
  7. American Horror Story
  8. True Blood
  9. Big Bang Theory
  10. Sleepy Hollow

Littérature (BDs)

  1. Zombillenium tome 3 : Control Freaks (Arthur de Pins)
  2. Les Geeks tome 9 : La communauté du Nano (Gang et Thomas Labourot)
  3. Lou – Coffrets tomes 1&2, 3&4, 5&6 (Julien Neel)

Jeux Vidéo

  1. DmC Devil May Cry (Ninja Theory)
  2. Dishonored GOTY ed. (Bethesda)
  3. The Last of Us (Naughty Dog)
  4. Bioshock Infinite (Take 2)
  5. The Wolf Among Us E01 – Faith (Telltale)
  6. The Walking Dead S02E01 – All That Remains (Telltale)
  7. PAYDAY 2 (Overkill)
  8. Don’t Starve (Klei Entertainment)
  9. Shadowrun Returns (Harebrained Schemes)
  10. The Incredible Adventures of Van Helsing (Neocore)

Commentaire :

– Mention spéciale à l’excellent Random Access Memories des Daft Punk, qui réinvente la musique électronique en y introduisant une grande tendance funk. Frais, intelligent, brillant, et français, que demander de plus ?

La France est d’ailleurs à l’honneur cette année, avec notamment Horizons, premier album des Détroit, où Bertrand Cantat, ancien leader des Noir Désir, nous livre une vision plus que personnelle des dernières années de sa vie et de son expérience carcérale. Pas pour rien qu’il trône à la première place de mon classement ! En un peu plus pop, et moins connu, gros coup de coeur sur le dernier EP d’ODyL, C’était l’hiver. Que dire si ce n’est que j’en suis amoureux, tout simplement. Si l’album, Petite, était sorti cette année, il aurait rivaliser avec Horizons et dans mon classement, et dans mon coeur, c’est pour vous dire.

Côté hip-hop, grosse surprise avec les Casseurs Flowters. Entre nous, je n’apprécie pas Orelsan en solo. Mais là, quelle baffe ! Un univers teenage à base de grand n’importe quoi et de déconne pure et dure, un peu à la Smash Hit Combo (quelle comparaison me direz-vous), rivalisant d’ingéniosité et de talent avec n’importe quel artiste hip-hop français. Du grand art.

Convaincu par le potentiel du premier single/MV Bitches Brew, je fonde de grandes espérances dans le premier et prochain album de ††† (Crosses) où l’on retrouvera le talentueux Chino (Deftones) et son attrait pour les sonorités électroniques et aériennes.

– Partagé, pour Iron Man 3 et le complet raté du Mandarin. Bon moment avec Insaisissable, un divertissement magique (sans mauvaise jeu de mot) du plus bel effet avec un casting d’enfer, bien que, justement, celui-ci ne dépasse jamais le stade du simple passe-temps. Un potentiel un peu gâché, donc, mais un film séduisant.

Petit paragraphe sur La Marque des Anges – Miserere avec Depardieu et Joey Starr, un thriller adapté du roman du même nom. Si l’adaptation n’atteint pas la poigne du bouquin, le duo fonctionne à merveille et l’intrigue, bien qu’assez difficile à suivre aux premiers abords, arrive à nous maintenir en haleine jusqu’à la fin. Un polar critiqué par beaucoup, peut-être apprécié par d’autres faute de concurrence sérieuse dans le genre, et dans la veine des Rivières Pourpres, ça se regarde et s’oublie peut-être aussi vite, mais ça permet aussi de passer un bon moment en compagnie d’un bon film.

Je n’ai malheureusement pas pu voir Snowpiercer / Le Transperceneige, mais je vous en reparlerai dès que possible.

Breaking Bad remporte la palme, et de très loin, de série de l’année. Maitrisée du premier au dernier épisode, sans AUCUNE incohérence, une intrigue menée d’une main de maitre, un W.W. éblouissant, surprenant, et psychologiquement très bien développé au fil des épisodes. Parfaite, tout simplement ?!

Aussi, excellente découverte avec Almost Human et son petit côté Blade Runner où un ancien flic doit faire équipe avec un robot ancienne génération, conçu spécifiquement pour imiter les humains. Un budget conséquent, des effets réussis, un univers futuriste crédible, et une bro-story que l’on suit avec intérêt. Peut-être l’une des prochaines grosses séries ?

Énorme déception avec ce que devient How I Met Your Mother, c’est à dire… une série à rallonge. Un peu comme Supernatural il y a quelques années, mais qui a su retomber sur ses pattes avec une saison 9 très passionnante. Plus vraiment drôle, les blagues sont réutilisées encore et encore… même Barney peine à nous faire sourire. Vivement la fin.

Et puis, merci au téléfilm The Day of the Doctor / Le Jour du Docteur (Doctor Who) qui m’aura fait décrocher une larme. Un premier bel adieu à Matt Smith, que l’on retrouvera une dernière fois dans l’épisode spécial noël, mais aussi un adieu à David Tennant en tant que Docteur. Réunir les deux (ainsi que le War Docteur, John Hurt) était une putain de belle idée, un vrai cadeau aux fans. Merci, merci, merci !

– Côté littéraire, passons rapidement là dessus : je ne lis pas de roman (pas le temps). Par ailleurs, j’ai découvert Zombiellenium (en BD) que je vous invite à lire si ce n’est pas déjà fait. Quand un parc d’attraction pour humains emploie des vampires, zombies, momies, et autres montres/mutants/morts-vivants et accueille un petit nouveau dont la transformation en démon prouve le caractère nerveux (et même jaloux) du bonhomme, ça donne des scènes légères et pleines d’humour, mais aussi un rapide résumé du tome 1.

– Sur le plan vidéoludique, grande ovation pour Telltale. Que ce soit pour The Wolf Among Us ou The Walking Dead, on est en droit d’espérer qu’ils continuent sur leur lancée vu la qualité de leurs productions. Jouant principalement sur PC, mon classement est à moitié composé de jeux indies, ou du moins loin des AAA de cette fin d’année, dont le principal, Battlefield 4, s’avère être une énorme déception, surtout sur le plan technique (crashs incessants, mauvaise optimisation, netcode foireux, j’en passe et des meilleurs). Un jeu finit à la truelle malgré l’énorme potentiel du titre. Seulement 8h de jeu depuis sa sortie le mois dernier, quand j’atteins les 460h sur BF3. Je pense que ça résume assez bien le raté de cette suite commerciale.

Déception aussi avec les suites, de suite, de suite, … je citerais Batman: Arkham Origins et Assassin’s Creed: Black Flag, qui peinent à se renouveler et à proposer du sang neuf dans la série. Le premier n’est déjà pas développé par Rocksteady, je n’en attendais pas grand chose. Quant au second, j’ai décroché depuis bien longtemps par manque d’intérêt au gameplay sur-assisté, et le dernier opus ne me réconciliera pas avec la série. Marre aussi des DLC à foison, comme c’est le cas avec Borderlands 2 par exemple. Quant à la next-gen…

On se donne RDV l’année prochaine pour des news, des chroniques, des vidéos, et peut-être même plus… J’en profite aussi pour personnellement remercier nos lecteurs pour l’intérêt porté à nos écrits (et surtout aux miens ~), car c’est un véritable plaisir que de partager notre passion avec vous tous, mais aussi que de vous faire découvrir des choses que vous ne verrez pas sur d’autres webzines. Et parce que 2013 arrive à son terme, je terminerai par vous partager cette petite citation tirée de Doctor Who.

Toute chose doit prendre fin un jour, autrement rien ne commencerait jamais.

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *