Le bilan 2013 de la rédaction

, Le

julien l

Julien L.Rédacteur

Le cinéma est un voyage qui nous est offert par tout un groupe d’artistes -généralement- passionnés. Contrairement à ce que l’on peut penser, le voyage ne se passe pas uniquement lorsque l’on regarde un film. Parfois, il continue bien après, le rêve se poursuit au point de nous inspirer dans la vie de tous les jours nous transmettant la force nécessaire pour changer les choses afin de se rapprocher d’un idéal que nous chérissons dans notre cœur. Chaque année, le cinéma nous fait la même promesse et 2013 l’a plus que tenue, à un point tel qu’il m’aura été particulièrement difficile d’établir ce fameux top 10.

Je tiens à préciser que mon classement se base autant sur les sorties françaises qu’américaines, vous retrouverez donc un film qui ne sortira que le 1er Janvier en France. Sans plus attendre, voici mon top 10 des meilleurs films de l’année 2013 :

1. Cloud Atlas

Le retour des Wachowski n’aura pas été en trombe en cette année 2013. Le succès n’a pas du tout été rencontré aux Etats-Unis et en France, le film s’est également fait un peu discret alors que les producteurs pensaient qu’un film aussi « intellectuel » trouverait son public. Ce qui est sûr, c’est qu’il m’a trouvé et qu’il m’a délivré une expérience que je n’aurais jamais pensé vivre au cinéma. Cloud Atlas, c’est le retour de ceux qui ont fait Matrix, c’est un casting formidable, des musiques géniales, parfois mélancoliques -surtout le thème principal mais c’est aussi ce genre de film où il est difficile de mettre des mots dessus. L’histoire est complexe sans vraiment l’être, il s’agit en réalité d’une multitude d’histoires différentes se déroulant à différents moments étalés sur 500 ans.  De ce fait, une multitude de thèmes sont abordés dont un, central, qui me parle énormément. Les transitions entre les différentes époques se font de manière à ne pas embrouiller le spectateur. En bref, ce film est étonnant, captivant, magnifique et poétique. Mention spéciale aux techniciens (que dis-je, artistes !) qui se sont chargés du maquillage. Dans ce film, les acteurs jouent plusieurs rôles différents et certains ont été difficiles à reconnaître. Heureusement, dans le générique de fin, nous pouvons voir quels rôles ont été joués par les acteurs.

Vous l’aurez compris, je suis particulièrement attaché à ce film et il est vraiment difficile pour moi de devoir si peu en parler. Je vous recommande vivement de le regarder dès que possible. Donnez-vous une soirée, soyez au calme car certains pourraient avoir un peu de mal avec toutes les transition et je peux vous assurer que vous ne serez pas déçu.

Cloud-atlas-banner-7

2. Le Majordome

Émouvant, ce film est un biopic portant sur un majordome d’origine afro-américaine ayant travaillé à la Maison Blanche sous sept présidences. C’est sous son regard que nous découvrons le développement de la vie politique des Etats-Unis. C’est également avec le regard de son fils que nous prenons place dans le mouvement contestataire qui demandait l’égalité des droits en les Noirs et les Blancs. La Majordome est un film plutôt bien équilibré dans lequel le réalisateur a su quand placer une blague au bon moment et quand nous faire pleurer quand il le faut. Ce film n’est peut-être pas le meilleur de l’année en terme d’action, de rebondissements, etc… mais il mérite amplement sa place pour son caractère touchant et pour son acteur, Forest Whitaker, qui nous prouve une fois de plus sa grandeur au travers d’un jeu plus que juste.

3. Gravity

Si certains d’entres-vous ont lu ma chronique, vous aurez compris que j’ai beaucoup aimé Gravity. Pourant, comparé aux deux premiers films du podium, il n’est sûrement pas à sa place. Il n’y a pas vraiment de scénario, pas vraiment de thème abordé dans ce film mais s’il est à la troisième place, c’est parce que Gravity est LE film de l’année 2013 qui m’a donné une énorme claque visuelle ! À nous les longs plans séquences, les arrières-plans somptueux, les plans poétiques renvoyant à la condition humaine. Oui, Gravity est une petite perle qui, pour moi, révolutionne le cinéma.

4. Fruitvale Station

Voilà un film que je n’aurais jamais vu à cette place dans un classement il y a de cela quelques années. Fruitvale Station est une histoire vraie, une histoire encore une fois émouvante qui nous raconte l’histoire d’un homme qui veut se repentir de ses erreurs afin d’aller de l’avant. Le réalisateur, encore étudiant lorsqu’on l’a choisi, mène très bien son film. C’est un style que j’affectionne particulièrement mais qui pourrait en laisser certains perplexes. Le film sortira en salles le 1er Janvier 2014, je vous invite donc à aller le voir.

fruitvale-station-main

5. Django Unchained

Comment faire un top 10 cinéma sans parler du gros succès de l’année 2013 ? Dans toute la horde des réalisateurs qui nous envahissent de films chaque année, Tarantino est celui dont on reconnait le plus le style et avec Django, le maître a trouvé le parfait fourreau dans lequel placer son épée. Dans ce film, Tarantino est partout, en grand aficionados du western, on le sent dans son élément et une fois de plus, il nous délivre une oeuvre décalée pleine de rebondissements, de moments hilarants, d’action et bien évidemment de sang, tout plein de sang ! Côté acteurs, c’est un sans faute ! La perle de l’excellence ne reviendra cependant ni à Jamie Foxx ni à la Leonardo Dicaprio mais à Christopher Waltz qui nous aura tous marqués avec son personnage qui donne tout le côté décalé au film. Will Smith l’avait compris en refusant le rôle de Django et en demandant celui du Docteur car ce dernier, de par son charisme et son caractère, devient le pilier central du film. En bref, Tarantino signe l’un de ses meilleurs films. Sa relative absence est rattrapée par un retour incroyable dans lequel le réalisateur impose toujours autant son style.

6. Marius et Fanny

Pas particulièrement fan du cinéma français, je n’aurais pas pensé aimer ce film. C’est peut-être le gavage incessant des salles de cinéma Gaumont qui m’ont poussé à regarder le film mais, je devrais pour une fois les remercier car l’expérience s’est très bien déroulée et me donne envie de la renouveler. Marius et Fanny est une adaptation par Daniel Auteuil d’une des œuvres de Marcel Pagnol. Je confesse mon crime, je n’ai pas vu la première adaptation datant de 1931 donc il est difficile pour moi de juger lequel est meilleur que l’autre même si tout porte à croire que le premier film est un monument français porté par un des plus grands acteurs de l’époque, Raimu. Non, je n’ai vu que l’oeuvre de 2013 et je l’ai beaucoup appréciée. Le film a ce petit côté théâtral qui m’a toujours déplu dans le cinéma français mais  qui finalement porte son sens dans ce film. L’accent des acteurs parfois exagéré par moment (ce qui le rend superficiel) est juste hilarant lors de certains passages notamment lors des scènes cultes (les quatre tiers, « tu me fends le cœur », …). Marius et Fanny, c’est aussi une histoire triste et émouvante. J’ai saisi la profondeur de l’oeuvre mais je dois avouer ne pas avoir été touché (mais je n’ai pas été impassible pour autant !). C’est avec humour et légèreté que le nouveau film de Daniel Auteuil vient donc se placer à la sixième place de mon classement me réconciliant un peu avec le cinéma français.

Marius-et-Fanny-de-Daniel-Auteuil

7. Man Of Steel

Oui, il y a un blockbuster dans mon classement ! Après tant de films émouvants, profonds, regorgeant de thèmes ou avec des acteurs géniaux, Man Of Steel vient (illogiquement ?) prendre place dans mon classement. Pourquoi ? Pour la bonne et simple raison que je suis un grand fan de comics et particulièrement de Superman (et Batman et …). Soyons clairs, Man Of Steel n’est pas du tout une oeuvre aboutie et est même sujet à de nombreuses imperfections que j’espère voir corrigées dans Man of Steel 2 (aka Batman Vs Superman). Porté par le généralissime Zack Snyder (qui nous a délivrés le puissant The Watchmen) et le visionnaire Christopher Nolan, Man Of Steel revient en puissance sur les origines de Superman et sur ce qui emmènera le personnage à devenir l’icône que nous connaissons tous aujourd’hui. Si Man Of Steel est une petite déception pour le fan que je suis, j’ai tout de même entendu les promesses qu’il me fait et j’espère vraiment voir une montée de niveau pour les suites à venir. DC Comics et la Warner ont largement les moyens de délivrer quelque chose de magique pouvant surpasser de loin l’édulcoré et bien plat Disney/Marvel.

8. The Conjuring : Les dossiers Warren

Le cinéma d’horreur et moi-même, c’est une grande histoire d’amour qui a commencé lorsque j’étais petit et qui s’est malheureusement vite terminée une fois les grands classiques vus et revus car le cinéma actuel n’est pas à même de délivrer du vrai cinéma d’horreur. Je ne saurai vous dire exactement quand l’horreur a cessé d’exister au cinéma mais je peux vous assurer qu’elle peine à survivre dans ce milieu où tout n’est devenu que torture et sang à profusion. Aujourd’hui, s’il y a bien un secteur du cinéma qui met en lumière à quel point les producteurs ne pensent qu’à gagner de l’argent au lieu de faire de la qualité, c’est ce secteur-ci. Il n’y a qu’à voir les suites incessantes et toutes aussi mauvaises les unes que les autres de Paranormal Activity, Rec, et… ou même à regarder les films sans saveurs se reposant sur des procédés aujourd’hui dépassés (musique stressante à fond, peu de silence, léger temps d’attente afin un élément « effrayant ») comme Dark Skies. Le cinéma d’horreur est devenu bien mauvais, particulièrement le cinéma américain qui se repose sur ses lauriers et qui n’innove plus.
The Conjuring n’est pas exempt à tous ces défauts. L’histoire n’est pas des plus originales mais le réalisateur mène plutôt bien le navire en lui évitant de s’écraser là où tous le font inexorablement et en jouant finement avec les nerfs du spectateur. Il nous délivre ainsi un thriller horrifique assez bien aboutie.
C’est un peu sans l’ombre d’une hésitation que je peux affirmer qu’il s’agit, selon moi, d’un des meilleurs films d’horreur de ce début de siècle.

the_conjuring_movie-wide

9. Insaisissables

Il y aurait pu avoir d’autres films à la place d’Insaisissables mais j’ai préféré le mettre lui car il aura été la petite fraîcheur de l’été qui a su m’égayer après la petite déception que fut Pacific Rim et le gros navet que fut The Wolverine. L’été, c’est la période des blockbusters. On nous gave à un point tel qu’on ne sait plus où se donner la tête, il y a bien trop de films à voir ! Certains nous déçoivent, d’autres nous surprennent comme ce film signé Louis Leterrier. En bon enfant que je suis, j’ai adoré. Il y avait de la magie, des explications sur les tours (enfin certains), une course-poursuite haletante, de l’humour et des acteurs assez bons ! Insaisissables est assez surprenant et Louis Leterrier sait comment garder son spectateur captivé ! Malheureusement, vu le succès, les producteurs ont décidé de faire une suite… Malheureusement ? Oui, je n’ai pas envie d’avoir un sequel qui a des chances d’être bien moins bon que le premier opus et qui peut, du coup, le dénaturer; un peu comme l’a fait Taken 2.

10. Les Croods

Il y a eu énormément de films d’animation cette année et je tenais à en mettre absolument un dans mon top. Aucun d’entres-eux n’aurait pu avoir une meilleure place dans mon classement car ils sont loin d’être géniaux mais s’il y a un qui se démarque du lot, c’est peut-être bien Les Croods (j’ai beaucoup hésité avec Epic également). L’animation est magnifique, c’est vraiment beau à regarder et je suis époustouflé chaque année lorsque je constate les progrès qui sont fait dans ce domaine. Le film est assez drôle et est un peu long mais c’est une longueur particulière. On la ressent mais elle est faite de manière à ce que l’on s’attache aux personnages et lorsque vient le final, je peux vous garantir que de petites larmichettes s’immisceront dans vos yeux (surtout pour les plus sensibles). Les Croods, c’est une histoire sur la famille, sur le fait d’accepter que certains d’entres-nous sont différents et qu’il faut malgré cela se soutenir. C’est une histoire sur l’ouverture d’esprit, sur les autres mais aussi sur le monde qui nous entoure. Ce film nous offre une vision attendrissante sur une famille qui va devoir apprendre à vivre dans un monde qui se transforme très rapidement.

les-croods-famille-film

Vous l’aurez compris, cette année, J’aurais plus été dans les films lourds de sens et avec une certaine philosophie et sensibilité à l’égard de notre monde et de l’homme. J’ai quelques regrets car je n’ai pas eu le temps de regarder certains films (Le Loup de Wall Street, The Place Beyond The Pines, …) qui auraient pu modifier mon classement (comme si la tâche n’était déjà pas assez difficile). Cette année 2013 aura été également pleine de déceptions et de navets et voici donc un petit top personnel des navets et déceptions de l’année :

Navets/Déceptions

1. G.I Joe 2
2. Die Hard 5
3. Very Bad Trip 3
4. Percy Jackson 2
5. Dark Skies
6. The Wolverine
7. Iron Man 3 (pas navet, grosse grosse déception)
8. The Bling Ring (pas navet, univers qui me désespère. Énormément frustrant)
9. Star Trek Into Darkness (pas mauvais mais pas bon)
10. Pacific Rim (grosse déception)

L’année 2013, c’est aussi des surprises comme Happiness Therapy, Lincoln, Flight, l’excellent Dredd, l’étonnant The Lone Ranger (il n’était pas excellent mais ce n’était pas le navet auquel je m’attendais), White House Down (on a trouvé notre nouveau Die Hard), Elysium et l’incroyable Oblivion.

Je vous souhaite à tous d’agréables fêtes de fin d’année en espérant que le cinéma puisse toujours vous faire rêver

Julien L.

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *