Interview Exclusive : Coldrain

, Le

Nous avons rencontré Masato, chanteur du groupe coldrain juste après leur show dans un Trianon qui affichait sold-out et qui était en furie. Très sympathique il nous livre dans cette interview sa sensation vis à vis des show parisiens, la direction artistique du groupe mais aussi de leurs influences. C’est une exclu House of Wolves !

HOW : Bonsoir Masato, bravo pour votre show de ce soir qui était vraiment sympa. Après avoir ouvert pour Bullet For My Valentine et Crossfaith, comment te sens-tu de jouer encore une fois à Paris ?

Masato (chant) : C’est super, je n’arrive pas à croire que c’est notre troisième fois ici, le public a été fantastique, chaleureux et accueillant. C’est un des plus grands endroits où nous voulons revenir ! Trois fois, et c’était incroyable !

HOW : Quel était votre meilleur concert à Paris ?

Masato : Le premier fut un super souvenir, celui avec Crossfaith nous étions avec des frères mais ce soir… c’était vraiment incroyable !

HOW : Vous êtes populaires en France comme on a pu le voir ce soir, pourquoi pas ne pas réaliser une tournée essentiellement en France ?

Masato : On aimerait ! Il faut trouver le bon moment pour le faire. On tourne depuis longtemps au Japon, mais on a envie de voir autre chose, être tête d’affiche et faire partager une autre expérience en jouant plus longtemps, plus de chansons. Je pense qu’après trois fois nous sommes prêts !

HOW : Vous avez beaucoup de clips, pourquoi ?

Masato : Car les gens n’achètent plus de CDs ! (rires) Pour être honnête, à chaque fois que l’on fait un gros concert on a envie de sortir une vidéo, afin de le partager avec les gens pour qu’ils achètent des CD et viennent aux concerts. Quand on a commencé à faire des concerts en dehors du Japon il était plus judicieux de faire plus de vidéos de concerts afin de montrer comment ils sont. On aurait pu faire des DVDs mais on a vraiment envie de partager ça avec tout le monde. Puis c’est mieux pour eux que de regarder des vidéos tirées d’iPhones. Ça permet de se faire une meilleure idée !

HOW : Pour « The War Is On » vous avez fait un clip alors que pour « Evolve » c’est une vidéo de concert. Comment choisissez-vous la façon d’illustrer certains morceaux ?

Masato : Sans te mentir, si nous le pouvions on ferait les deux pour chaque morceau ! Cela dépend du réalisateur, il écoute le CD et on lui demande quel morceau il veut shooter. Bien sûr on est décisionnaire mais c’est aussi à lui de choisir. Certains morceaux s’illustrent mieux avec une vidéo de concert. Mais tous les morceaux sont bons pour les deux, c’est une histoire de timing, de ce que dit la maison de disques. Mais la connexion entre le morceau et le réalisateur est vraiment importante pour moi.

HOW : Vous changez de réalisateur à chaque fois ou vous en avez un avec qui vous aimez travailler ? 

Masato : On a fait beaucoup de nos dernières vidéos avec un ami, « The War Is On » et  « Evolve » ont le même réalisateur. Il peut faire les deux, il connait notre façon de travailler, ce que l’on veut montrer. J’ai toujours aimé travailler avec de nouvelles personnes mais c’est plus confortable de travailler avec quelqu’un qui nous connait vraiment et qui est un ami.

HOW : Quelles sont tes influences musicales et celles de coldrain ?

Masato : Le groupe est très influencé par les groupes de néo-metal, comme Limp Bizkit, KoRn, Slipknot, Linkin Park… Mon chanteur préféré est Brandon Boyd d’Incubus, en tant que chanteur il a tout. Il chante magnifiquement bien, il a énormément de charisme et il a des super textes j’espère pouvoir le rencontrer un jour. Je les ai vus plusieurs fois en concert et c’est un super groupe. Il y a tellement de groupes incroyables en concerts aussi, Papa Roach en fait partie, ça fait un bout de temps que je voulais les voir car ils ne sont pas venus au Japon depuis longtemps. C’est marrant car ce sont des groupes qui peuvent ne pas être en forme mais ils font toujours des concerts incroyables, c’est pareil pour Bullet for my Valentine. Et en France on aime vraiment le groupe Pleymo. On aime vraiment ce groupe, quand on a su qu’on venait en France on s’est dit « Oh Pleymo ! ». Ils sont tellement cool, ils ont un groove, un peu comme Limp Bizkit en moins rapide. Il y a plus d’émotion, pour nous c’est une grande influence !

HOW : Tu as déjà vu Pleymo en concert ?

Masato : Ouais ! Je les ai vu en 2004 au Sonicmania ! Il y avait KoRn et tout. Ils ont joué des vieux morceaux, je pensais qu’ils ne les joueraient jamais j’étais fou !

HOW : Est-ce qu’il y a des groupes que tu aimerais mettre en lumière ?

Masato : Oh, ils sont connus au Japon, ils ont déjà tourné ailleurs. Ce sont des amis, le groupe s’appelle S.I.M, ça veut dire Silence Iz Mine. On est sur le même label qu’eux, ils font du reagge punk et ils ont les mêmes influences que nous mais ils sonnent différemment. Je pense qu’en dehors du Japon les gens vont aimer leur musique. C’est vraiment un groupe que j’ai envie de faire découvrir aux gens. Les groupes comme Crossfaith ou One Ok Rock font leur chemin et sont déjà connus mais j’aimerai que plus de groupes japonais viennent en Europe et aux Etats-Unis, je pense que ça va être le cas bientôt.

HOW : En fait vous faites partie d’une nouvelle vague de groupes japonais à venir en Europe après des groupes comme MUCC ou DIR EN GREY. C’est aussi cool de voir autre chose que du Visual Kei !

Masato : Oui, tout à fait ! Il y a beaucoup de groupes de Visual qui sont venus mais je pense que nous sommes d’un genre différent et c’est cool de voir que ça nous arrive aussi ! Mais oui j’espère vraiment de d’autres groupes de J-Rock viendront, je pense qu’ils le méritent. Mais c’est vraiment cool ce qui nous arrive.

HOW : Est-ce que tu préfères composer, enregistrer ou être sur scène ?

Masato : Ah…. Oh… Euh, les deux sont bien… J’aurais eu tendance à dire le studio mais je préfère définitivement être sur scène ! Etre en studio c’est cool car tu as cette envie de voir ta musique évoluer et c’est vraiment un sentiment agréable mais c’est parfois vraiment difficile. Alors que sur scène c’est que du bonheur. C’est vraiment une énergie différente !

HOW : Qu’est-ce qui t’as fait faire de la musique ?

Masato : Je ne sais pas, pour être franc la première fois que j’ai pris une guitare dans mes mains je ne voulais pas jouer le morceau de quelqu’un d’autre je voulais en faire de moi-même. Je ne sais pas, ça a été naturel pour moi d’en faire. J’ai préféré faire quelque chose à moi plutôt que de copier quelqu’un. L’inspiration est venue d’elle-même, c’est moi !

HOW : Est-ce que tu as quelque chose à dire à tes fans ?

Masato : On espère revenir en tête d’affiche, et j’espère voir un show Sold-Out avec écrit « Coldrain » ! Mais c’est vraiment incroyable de rencontrer de nouvelles personnes et de venir ici. On souhaite vraiment rencontrer encore plus de personnes

HOW : Qu’est-ce que l’on peut souhaiter à Coldrain ?

Masato : Un nouvel album, qui va bientôt arriver bientôt, j’espère, il sera bon ! Et vraiment une tournée, on espère même si c’est en support de revenir bientôt. On pense courant 2015 !

Un grand merci à Elodie de H.I.M Media pour avoir rendu cette interview possible et aussi à Masato pour sa sympathie et sa gentillesse.

Tags: , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *