The X-Files : la saison 11 officiellement annoncée !

, Le à 19:03

On vous en parlait en janvier dernier, c’est désormais officiel : The X-Files aura droit à une onzième saison qui fera suite au revival de 2016, et qui sera cette-fois composée de 10 épisodes, contre seulement 6 pour la précédente.

Le retour de la série ayant été considéré dans son ensemble comme un succès, la chaîne Fox n’hésite donc pas à miser sur quelques épisodes supplémentaires, à défaut d’avoir une vraie saison de plus de vingt épisodes.

Nous aurons enfin la suite de l’histoire, qui s’arrêtait sur un énorme cliffhanger, bouleversant à lui-seul l’avenir du monde. Rendez-vous à la rentrée 2017. Ci-dessous, le visuel qui accompagnait la déclaration, ainsi que les réactions de Gillian Anderson et David Duchovny.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , ,

Paramore dévoile le clip de son nouveau single, « Hard Times » !

, Le à 16:46

Paramore a annoncé aujourd’hui son 5ème album studio, qui s’intitulera After Laughter, et qui sortira le 12 mai sur Fueled by Ramen. L’artwork, très coloré, est disponible en bas d’article, avec la tracklist. C’est le 1er album du groupe sans le bassiste Jeremy Davis qui a quitté le groupe en 2015, mais également le disque du grand retour pour le batteur Zac Farro du groupe Half Noise, qui est parti en grandes pompes avec son frère Josh en 2010.

After Laughter est une nouvelle fois co-produit par le guitariste du groupe, Taylor York, et le producteur Justin Meldal-Johnsen (Beck, M83), et a été enregistré dans le mythique RCA Studio B, pour la 1ère fois dans la ville natale du groupe, à Nashville.

Découvrez le clip du 1er single, « Hard Times », qui, malgré le retour de Zac, est loin de revenir aux racines rock de la formation mais continue plutôt dans les expérimentations de l’album éponyme, avec ici des ambiances jamaïquaines et même de l’electro ! Un conseil si vous aviez déjà du mal avec l’album précédent : commencez pas écouter la chanson sans les images, qui sont assez WTF.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , ,

Chronique : GHOST IN THE SHELL (2017)

, Le à 23:55

L’essor de l’animation japonaise en occident ne date pas d’hier, à l’instar de l’engouement autour de la culture comics, et Hollywood se devait de s’y intéresser avec beaucoup de sérieux afin de s’octroyer de nouvelles licences pensées pour le cinéma de divertissement mais également en ouvrant encore plus en grand les portes du manga et de la japanime aux médias mainstream. Pourtant, à la vue des SIX noms de sociétés de production qui accompagnent le film, on se doute que ce projet fut très difficile à porter jusqu’au bout. Quel meilleur candidat, en dehors d’Akira, pour essuyer les planches que Ghost in the Shell dont la première adaptation animée par Mamoru Oshii en 1995 fut un véritable choc pour absolument tout le monde par son esthétique léchée, sa violence crue et sa réflexion philosophique extrêmement poussée ? Ghost in the Shell, version 2017, de Rupert Sanders (Blanche-Neige et le Chasseur) se vantait, déjà dans sa campagne de promotion, d’être une adaptation extrêmement fidèle et de jouir d’une forte identité visuelle à couper le souffle et c’est clairement le point (extrêmement) fort de ce long-métrage. A défaut de bénéficier d’une écriture plus soignée, ennuyeuse même pendant le second acte du film, le blockbuster de Sanders assure un spectacle pétillant, aux instants de bravoure épiques, recopiant en bon élève autant des pans d’histoire que les meilleures séquences des différentes œuvres liées à l’univers de Ghost in the Shell, gardant un point central d’hommage rendu au long-métrage animé de 95. Malheureusement et malgré un casting qui incarne à la perfection chaque figure (mention ‘mémorable’ à Scarlett Johanson, Pilou Asbæk et Michael Pitt dont le personnage, Kuze, est un tribute assumé à Hideo Kojima), Ghost in the Shell 2017 peine à proposer plus que la moyenne d’un divertissement cyberpunk. Alors qu’il emprunte aisément les codes de l’oeuvre originale, de Blade Runner, Psycho-Pass et Ergo Proxy, quasi-remake inavoué de Robocop, le film paraît comme déjà-vu et daté dans ce qu’il entreprend. Soucieux de s’ouvrir à un public bien plus large que les otakus, le film de Sanders troque son propos sur la caractérisation de l’humanité et d’un être vivant doté d’âme et conscience pour une millième intrigue, moyennement développée, sur l’individualité, et la construction de sa personnalité par les actes et souvenirs, sans oublier un penchant politique de gauche, propre au cyberpunk et sa critique du capitalisme. Alors qu’il peut se targuer d’être un film sérieux et réalisé avec sérieux, d’une beauté exceptionnelle (mais trop lisse ?) avec sa bande-son rétro synthwave/vaporwave, signée Clint Mansell et Lorne Balfe, que ne renierait pas GUNSHIP, Ghost in the Shell 2017 possède plus d’identité que d’originalité. Motoko se questionnait, dans le film original de 95, sur le vide qu’elle ressentait à l’intérieur de sa magnifique enveloppe corporelle et c’est également le reflet de ce qu’incarne cette version 2017 : Sublime mais creuse qui ne demande qu’à n’appartenir qu’à soi sans être la propriété d’un quelconque riche actionnaire… la Shell sans le Ghost. Rupert Sanders signe un blockbuster-hommage qui s’en tire de peu grâce au cœur de son cinéaste et du véritable amour palpable qu’il porte à ce qu’est Ghost in the Shell à défaut de proposer une histoire engageante qui méritait pourtant davantage d’effort d’écriture et de profondeur. Réalisé avec beaucoup d’habileté et d’affection, Ghost in the Shell 2017 reste une réinterprétation, sans être transcendante, complémentaire à l’oeuvre originale et surtout une porte d’entrée, de bonne facture, aux néophytes alors que les habitués essuieront une certaine déception.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

American Assassin : la 1ère bande-annonce avec Dylan O’Brien, Michael Keaton et Taylor Kitsch

, Le à 21:45

La première bande-annonce de American Assassin, un thriller d’action réalisé par Michael Cuesta, qui a notamment dirigé des épisodes d’Homeland ou Dexter, ainsi que le film Secret D’état avec Jeremy Renner en 2014, a pointé le bout de son nez sur la toile aujourd’hui. Le film met en vedette le jeune Dylan O’Brien (Teen Wolf, Le Labyrinthe) dans le rôle de Mitch Rapp, jeune homme dévasté après la mort de sa petite-amie lors d’une attaque terroriste et fou de vengeance, repéré par la directrice-adjointe de la CIA, Irene Kennedy, qui le confie aux mains du vétéran Stan Hurley (interprété par Michael Keaton), pour en faire un agent sur-entrainé afin de déjouer des opérations terroristes et rechercher leurs auteurs. Taylor Kitsch (Friday Night Lights, John Carter) y interprète Ghost, un mystérieux agent qui cherche à déclencher une guerre mondiale au Moyen-Orient.

Le film est inspiré du roman du même nom de l’auteur Vince Flynn, qui s’est depuis décliné en véritable série, dont le dernier tome, Order to Kill, est sorti l’an dernier. A noter que suite au décès de Flynn en 2012, Kyle Mills a repris la plume pour les deux derniers tomes.

Une réalisation qui s’annonce poignante, viscérale et bourré d’adrénaline. Sortie le 15 septembre prochain aux États-Unis, on ne connait pas encore la date pour la France.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , ,

Harry Styles : son 2ème titre dévoilé en live sur le plateau du Saturday Night Live

, Le à 18:27

Invité hier soir de Jimmy Fallon sur le plateau du Saturday Night Live, le britannique Harry Styles y a interprété deux titres en live, son excellent single « Sign of the Times » (que vous pouvez écouter en version studio dans notre article précédent) et un deuxième titre inédit jusque-là : « Ever Since New-York  », dans lequel certains y voient des allusions à sa relation passée avec Taylor Swift.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , ,

Star Wars : Les Derniers Jedi, le 1er teaser est là !

, Le à 22:10

On en pouvait plus d’attendre, le voici enfin, le tout premier teaser officiel de Star Wars : Les Derniers Jedi, réalisé par Rian Johnson (Looper), qui sortira le 13 décembre prochain. On y voit notamment Rey (Daisy Ridley) poursuivre son entrainement auprès de Luke Skywalker (Mark Hamill), la Princesse Leia (maintenant Général Organa, interprétée par Carrie Fisher qui nous a quitté cette année) de dos, ainsi que Kylo Ren (Adam driver) et les membres de la résistance, Poe et Finn. Les images sont cependant trop courtes pour pouvoir dévoiler leurs futures storylines…

On y croit en tout cas dur comme fer, en espérant un film encore meilleur que Le Réveil de la Force, dans la lignée d’une suite façon L’Empire Contre-Attaque, Rogue One ayant prouvé qu’on pouvait encore faire de très grands films Star Wars.

Un premier poster officiel, rendant hommage à l’affiche d’Un Nouvel Espoir, a également été publié. Retrouvez ci-dessous le teaser en VOSTFR et français :

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Nintendo : retour sur le Direct du 12/04/17

, Le à 13:06

Alors qu’on attend de belles annonces pour notre Switch, Nintendo nous fait patienter gentiement jusqu’au salon de l’E3 2017, qui aura lieu du 13 au 15 juin prochain, avec  un petit Nintendo Direct diffusé mercredi dernier. Petit retour sur ce qu’il fallait en retenir (vidéo intégrale sous-titrée en français également disponible en bas d’article).

Payday 2 sur Switch

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , , ,

Dreamcar (No Doubt + Davey Havok de AFI) : « Born To Lie » et « All Of The Dead Girls » en écoute [MAJ]

, Le à 11:48

Dreamcar, le supergroupe formé par Davey Havok d’AFI et les musiciens de No Doubt – qui s’occupent pendant que leur chanteuse, Gwen Stefani, se concentre sur sa carrière solo – a publié un second morceau, « Born To Lie », assez différent du 1er, « Kill For Candy », qui donnait plus dans la new-wave. Ici on retrouve un groupe plus rock alternatif avec un refrain génial et qui fait typiquement penser à du AFI. C’est à écouter via une vidéo paroles ci-dessous.

L’album éponyme sortira le 12 mai prochain sur Columbia Records. Vous pouvez le précommander via l’un des ces liens.

Mise à jour du 15/04/17 : ajout d’un 3ème titre inédit, « All The Dead Girls », le plus pop des 3.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , ,

Linkin Park : 3ème nouveau titre en écoute, « Good Goodbye (feat. Pusha T & Stormzy) »

, Le à 9:19

Après « Heavy » et « Battle Symphony », un 3ème titre de Linkin Park, extrait du futur album One More Light, nous est présenté aujourd’hui. Si les deux morceaux précédents ont pu décevoir les amateurs de metal, ce nouvel extrait, « Good Goodbye », featuring les rapeurs Pusha T & Stormzy, devrait au moins satisfaire les amateurs de la partie hip-hop qui resteront en terrain connu.

One More Light, le 7ème album studio de la formation, sortira le 19 mai prochain sur Warner Bros. Records. Plusieurs packs de précommande sont disponibles sur le site officiel.

Chester Bennington (chant) confiait récemment à Rock Sound que le groupe avait commencé à prendre des risques dès son 3ème album, Minutes To Midnight :

Si les chansons sont géniales, ça devrait être tout ce qui compte. On a l’impression de se dépasser créativement… On aime vraiment jouer avec notre palette et étendre nos compétences en tant que songwriters et performers, et c’est ce qu’on a fait sur ce disque.

Le chanteur révèle également avoir traversé beaucoup de problèmes personnels et familiaux ces deux dernières années et qui ont inspiré les paroles du nouvel album :

Je détestais littéralement la vie… C’était une dépression légitime pour moi en tant qu’être humain et ensuite j’ai du faire tous les efforts et travailler dur pour reconstruire et en récolter les fruits.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , , ,

Chronique : The Maine – Lovely Little Lonely

, Le à 19:14

On continue notre petite sélection de musiques plus colorées avec le dernier The Maine. Deux ans auparavant, American Candy laissait derrière lui une très bonne impression malgré quelques points noirs et nous attendions la suite avec impatience afin de voir où tout cela allait amener nos 5 Arizoniens à la discographie déjà très riche en dix ans (6 albums et 6 EPs). C’est sans avoir découvert ne serait-ce qu’un seul titre promotionnel que Lovely Little Lonely s’ouvre à moi sur « Don’t come down » et « Bad Behavior » avant de tomber sur un premier interlude. On y reconnait rapidement la signature du groupe avec un son pop-rock et électrique à souhait aux refrains entêtants et aux riffs entrainants. La recette ne change pas d’un iota et les morceaux s’enchainent sur le même ton et le même plaisir auditif sans pour autant oublier de découper une tracklist mieux maitrisée avec, comme marqué plus haut, plusieurs interludes à l’ambiance plus aérienne. Dépaysants, « Lovely », « Little », et « Lonely » posent un rythme plus affirmé avec un très court « Lost in Nostalgia » faisant figure d’OVNI mais ne dépassant malheureusement pas la minute quarante… pourquoi ? Etant donné que 3 interludes font déjà le boulot, il aurait été intelligent de creuser ce nouvel aspect sonore pour y donner de l’ampleur, surtout avec un tel potentiel. Reste les deux balades « Taxi » et « I only wanna talk to you » placées en milieu et fin d’album pour un effet break et voilà un Lovely Little Lonely plein de vie et de bon sens, sans les défauts d’American Candy, qui plaira sans nul doute à bon nombre d’entre vous. Sans être exempt de faiblesses,  ce nouvel album s’inscrit dans la continuité du groupe et s’apparente au final plus à une autre pierre ajoutée qu’à une nouvelle base pour eux. Pour autant, The Maine s’affirme de nouveau comme une référence d’un pop rock lumineux & rayonnant et, entre nous, cela fait du bien. Qu’attendez-vous pour sauter le pas ? L’intégralité de Lovely Little Lonely est disponible en fin de chronique ! Bonne écoute.

Void.

Note du rédacteur : etoile3edemie

Tags: , , , , ,

Yellowcard : leur tout dernier clip pour « A Place We Set Afire »

, Le à 8:31

Yellowcard, le groupe de « pop-punk au violon », a sorti son 10ème et tout dernier album studio éponyme le 30 septembre dernier (notre chronique ici). Aujourd’hui la bande joue à nouveau avec nos émotions en publiant la vidéo de « A Place We Set Afire », qui sera également leur toute dernière vidéo ! Une chanson « inspirée et écrite les fans ».

Le groupe vient de terminer sa grande tournée mondiale avec un tout dernier concert sold out à Anaheim, Calif, et voici le discours tenu par le chanteur Ryan Key :

Chacun d’entre-vous mérite un remerciement personnel de notre part. J’aimerai avoir le temps de faire ça mais vous savez combien on vous aime et vous savez combien vous allez nous manquer. De notre part à tous, de tous ceux qui ont un jour fait partie de ce groupe, travaillé pour ce groupe, derrière ce groupe, nous sommes tous tellement reconnaissent pour votre amour et votre soutien.

Il est maintenant temps de dire merci pour deux décennies de rock and roll. Nous allons vous dire au revoir ce soir ici à Anaheim, Calif, pour la toute dernière fois.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , ,

blink-182 : un nouveau court titre humoristique : « Can’t Get You More Pregnant »

, Le à 8:14

Après les nouveaux morceaux « Parking Lot » et « Misery  », et  à l’instar des courts interludes « Built This Pool » ou « Brohemian Rhapsody », blink-182 a publié un nouveau titre inédit issu de la version deluxe de California : « Can’t Get You More Pregnant  ».

La vidéo paroles (enfin, pour ce qu’il y a de texte) est accompagnée du message suivant : « Si vous avez aimé l’accomplissement musical de Pink Floyd avec Dark Side of the Moon, vous serez probablement au mieux réticent avec ce nouvel album. » Belle façon de ne pas se prendre au sérieux.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , ,

Star Wars: Battlefront II : le premier trailer fait surface !

, Le à 10:01

Le premier trailer de Star Wars: Battlefront II, réalisé par DICE (Battlefield) et édité par EA, vient de leaker sur la toile. Il nous confirme la présence de personnages issus de tous les films, avec notamment Dark Maul (Épisode 1) mais aussi des personnages du Réveil de la Force (Rey, Kylo Ren).

Un mode solo sera cette fois de la partie (bien que sûrement trop court à notre goût), et qui nous mettra notamment dans la peau d’un officier Impérial (féminin) les jours suivant la défaite de l’Empire sur Endor.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , ,

American Satan : le film avec Andy Biersack et Ben Bruce (Asking Alexandria)

, Le à 9:29

Ash Avildsen, le fondateur du label Sumerian Records (Asking Alexandria, Born of Osiris), sortira prochainement son second film après What Now : American Satan, avec dans les rôles principaux Andy Biersack (ou Andy Black) et Ben Bruce, le guitariste d’Asking Alexandria, mais aussi Drake Bell, John Bradley (Game of Thrones), Mark Boone Jr (Sons of Anarchy), Denise Richards et Bill Goldberg (WWE Raw). Le film racontera l’histoire d’un groupe essayant de percer aux États-Unis et qui fera un pacte avec le diable :

Un jeune groupe de rock, la moitié venant d’Angleterre et l’autre des États-Unis, abandonne la fac et déménage à Sunset Strip pour poursuivre leurs rêves. Vivant dans un van, leur passion et leur talent excède leurs moyens de survivre. Un énigmatique étranger voit leur véritable potentiel et les manipule émotionnellement durant une période de faiblesse. Pris au milieu d’un pacte faustien, leur musique et leurs altercations controversées finissent par influencer la société au-delà de tout ce que ce siècle a vu, mais peuvent-ils reprendre le contrôle de leur destin avant qu’il ne soit trop tard ?

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , , ,

Pourquoi les disques Blu-Ray ne se rayent pas (ou difficilement) ?

, Le à 9:43

Vous l’avez peut-être remarqué, les disques Blu-Ray sont très résistants aux rayures (bien sûr il y a toujours des bourrins…). Je l’ai découvert par hasard suite à un « accident » lorsque je vivais encore chez mes parents : en rentrant dans ma chambre, ma pile de jeux (PS3) était renversée, et plusieurs disques étaient à moitié sortis de leurs boitiers, la surface gravée en contact direct donc avec le bord « tranchant » des boitiers. Je ne vous raconte pas mon état de panique, mais plutôt la bonne surprise que j’ai pu constater : aucun disque ne présentait de rayures ni de quelconque marque. Je ne sais plus pour quelle raison j’ai ressenti le besoin de vouloir les nettoyer avec un morceau de coton (peut-être de la poussière s’était-elle déposée dessus) et même de l’eau, et là encore, mon nettoyage n’a pas laissé la moindre marque. Pourtant j’ai bien frotté (je ne me souviens vraiment pas de ce que je voulais enlevé).

Bien entendu, s’il s’agissait de DVD ou CD audio normaux, la tranche du boitier aurait laissé une balafre sur le disque, et mon nettoyage au coton aurait redécoré le disque avec des micro-rayures. On a tous le souvenir d’avoir voulu nettoyer un CD de PlayStation (vous vous souvenez, ceux qui sont noirs dessous) et de l’avoir retrouvé comme ça :

Continuer la lecture

Tags: , , , , ,