Archives par étiquette : dagoba

Dagoba : les Français de retour avec « Inner Sun »

, Le à 9:44

Une nouvelle ère s’ouvre pour les metalleux français de Dagoba (Marseille), après le départ du guitariste Yves « Z » Terzibachian et du batteur originel, Franky Costanza. Du sang neuf, et la volonté de repartir sur de nouvelles bases, avec Nicolas Bastos de L’Esprit du Clan à la batterie et JL Ducroiset de XPlore Yesterday à la guitare, sans rien perdre de leur hargne.

En témoigne ce nouveau single, « Inner Sun », premier extrait de l’album Black Nova (précommande), enregistré au Eagle Black Studio à Marseille puis mixé et masterisé par Jacob Hansen (Volbeat, Epica, Heaven Shall Burn) au Danemark, et qui sortira le 25 août prochain sur Jive/Epic. Un titre où l’electro s’invite et le chant clair se fait plus assumer. Une direction qui divisera, à n’en pas douter, mais néanmoins bienvenue après deux albums, Post Mortem Nihil Est (2013) et Tales Of The Black Dawn (2015) où le groupe commençait à sérieusement tourner en rond.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , ,

Ça bouge chez Dagoba, départ de 2 membres !

, Le à 13:36

Ça sent le roussi chez Dagoba (metal – Marseille), et honnêtement ce n’est pas vraiment une surprise. On l’a vu venir lorsqu’en avril dernier, le batteur Franky Costanza publiait un message inquiétant sur sa page Facebook, laissant entendre que le groupe allait jouer son dernier concert sous ce line-up :

Entendre des rumeurs comme quoi ça pourrait être le dernier concert de Dagoba sous ce line up la juste avant de monter sur scène = tristement excitant et désolant mais c’est ainsi… nous verrons bien .
A tout de suite Oignies !
( je crois que je vais le filmer celui ci !! ) Bonne Soirée les ami(e)s !

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , ,

Play For Paris : la compilation en soutien aux victimes des attentats de Paris

, Le à 0:00

Tandis que Josh Homme des Eagles Of Death Metal lève des fonds pour les familles et le crew du groupe via son association Sweet Stuff Foundation, la scène alternative rock parisienne s’est également réunie, sous l’initiative d’un parisien, Brian Roussel, pour les victimes et les familles des victimes des attentats du 13 novembre dernier à Paris. L’idée : une compile, réunissant 85 groupes français, avec notamment Chunk! No, Captain Chunk, MergeDagoba, Kid North, The Earl Grey, Mass Hysteria, No One Is Innocent, A Time To Hope, Doyle Airence, Rise Of The Northstar, Eths, et tant d’autres !

Intitulée Play For Paris, vous pouvez vous la procurer sur Bandcamp pour 1€ ou plus (bien qu’il soit suggéré un minimum de 5€). Plus de six heures de musique pour soutenir les victimes des attentats et découvrir un paquet de bons groupes nationaux. Profitez-en vite, la compilation n’est en ligne que jusqu’au 3 janvier ! Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , , , , ,

Chronique Flash : DAGOBA – Tales of the Black Dawn

, Le à 19:03

Parmi les porte-étendards de la scène du métal français, DAGOBA est un nom qui résonne fort et s’impose bien souvent comme un panzer pachydermique, et ce n’est que justice, le groupe étant une véritable machine de guerre sur scène ayant déjà sorti quelques disques marquants durant leur carrière. Le combo marseillais, certainement l’un des groupes favoris des français par ailleurs, revient en cet été 2015 avec un sixième album toutefois très classique mais sévèrement burné. DAGOBA est bien réputé pour être un véritable monstre musical, autant scénique que technique, DAGOBA c’est également une signature qui a fait ses preuves à multiples reprises depuis 1997, une signature reconnaissable entre milles grâce aux blasts destructeurs de Franky Constanza et à la voix gutturale et puissante de Shawter. DAGOBA c’est également deux albums qui nous ont particulièrement enchantés, à savoir Face the Colossus et Poseidon qui possédaient un travail mélodique et d’ambiance à l’épreuve du temps et surtout un souffle épique comme on n’en n’entend encore que trop rarement. Pourtant depuis 2013, la bande de Shawter semble avoir revu ses projets avec Post Mortem Nihil Est renouant avec un son bien plus classique et groovy, fièrement taillé pour la scène, sa suite logique Tales of the Black Dawn qui nous intéresse aujourd’hui en suit les traces. Si les parties instrumentales font toujours preuve d’une efficacité remarquable et que l’on surprend quelques acoustiques et autres relents d’ambiance « marine » propre à leur musique, l’album comme son prédécesseur souffre de son propre point fort : son efficacité qui hisse très difficilement le disque au niveau d’un Poseidon. Exclusivement composé en dix jours dans une ambiance de travail acharné, le frontman Shawter livre un album brut de décoffrage mais d’un classicisme déconcertant. Si Tales of the Black Dawn s’inscrit déjà comme un véritable rouleau-compresseur scénique, la performance sur galette s’avère déjà plus laborieuse. Aucune piste ne semble de démarquer du lot, aucun hit apparent si ce n’est quelques trouvailles instrumentales toujours claquantes (« Born Twice ») et l’album passe sans réelle accroche et même ennuie. Ainsi, si l’instrumentale reste fidèle à ce que fait DAGOBA depuis tant d’années, le chant de Shawter essaie quelques mutations vocales dont un chant encore plus en avant (« The Sunset Curse », « The Loss ») mais sonne parfois faux et abuse de certaines distorsions artificielles qui étouffent la puissance de sa voix ce qui l’amène à rater à plus d’une fois sa cible dans cette folle chasse sous-marine. Qu’on se le dise, avec Tales of the Black DawnDAGOBA fait du DAGOBA, aussi efficace soit-il, il n’en reste pas moins extrêmement et péjorativement classique, accusant le manque évident de prise de risque voire même d’inspiration. Un disque malheureusement prévisible de bout en bout qui, malgré ça, sera une redoutable arme de destruction sur scène. Un album ennuyeux et facile, sûrement pas celui qu’on était en droit d’attendre d’un groupe aussi expérimenté. Espérant que pour le prochain ils reviennent à un travail plus poussé sur la mélodie et le concept comme c’était le cas sur les monstrueux et titanesques Poseidon et Face the Colossus qui restent indétrônés.

Note du rédacteur :

Julien-K

Tags: , , , , , ,

Dagoba : nouveau single en écoute, « The Sunset Curse » et tracklist de Tales Of The Black Dawn

, Le à 10:57

On commence la journée violemment avec « The Sunset Curse », le 1er extrait du nouvel album des Français de Dagoba, Tales Of The Black Dawn, mixé par Logan Mader de Machine Head à Los Angeles et qui sortira le 22 juin sur Verycords. Un titre surpuissant avec un refrain en chant clair qui fait déjà réagir les metalleux de France (et pour ça je l’adore) sur la toile : certains jugent la batterie trop simple comparé aux disques précédents et d’autres ne supportent tout simplement pas le chant clair. C’est personnellement mon titre préféré depuis l’époque Face The Colossus (2008), qui m’avait surpris avec son côté orchestral et ses refrains efficaces. Faites-vous votre propre avis grâce à la vidéo paroles ci-dessous :  Continuer la lecture

Tags: , , , , , , ,

Interview Exclusive : Die (DIR EN GREY)

, Le à 16:58

Ce 22 avril 2015, nous avons eu la chance de pouvoir interviewer Die, guitariste du groupe de rock/metal japonais le plus en vogue du moment et sûrement l’un des meilleurs sur la scène internationale, DIR EN GREY. Nous avons pu poser un certain nombre de questions au musicien dont certaines que nous avons sélectionné à partir de vos propositions soumises sur nos réseaux sociaux à notre demande. Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Chronique Flash : Dagoba – Hellfest MMXIV (DVD)

, Le à 22:30

En attendant leur 6ème album Tales of the Black Dawn, l’un des groupes les plus célèbres de la scène metal française, j’ai nommé Dagoba, a profité d’un concert au Hellfest pour sortir un double CD et DVD live intitulé Hellfest MMXIV. Parce qu’avoir le son et l’image, c’est bien mieux, nous allons aujourd’hui parler des images d’un concert donné devant 40.000 personnes et tiré en 2000 exemplaires. Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , ,

Chronique : Vise Versa – Living A Lie

, Le à 12:22

Le terme de ‘supergroupe’, ou ‘all-stars band’ , n’est pas nouveau, le principe étant de prendre plusieurs musiciens déjà expérimentés issus de formations différentes pour les faire jouer ensemble. Inconsciemment, vous en avez même déjà vu chez nous, comme Crosses ††† ou encore Sukekiyo. Aujourd’hui, c’est de Vise Versa dont il est question, formation franco-canadienne avec à son bord Jon Howard (chanteur de THREAT SIGNAL), Eddy Chamulot (anciennement guitariste du groupe T.A.N.K.), Audrey Henry (anciennement bassiste du groupe Memories Of A Dead Man) et enfin Franky Costanza (plus connu comme étant le batteur de Dagoba). Autant dire que le line-up en impose et promet déjà énormément, surtout quand les extraits diffusés tournent autour d’un rock/metal alternatif et mélodique à tendance industriel et à l’arrière goût nü metal. Avec la sortie de leur premier superalbum Living A Lie, le groupe se fait clairement plaisir avec un son tiré d’outre-tombe diablement modernisé et s’impose déjà clairement comme l’une des références musicales ‘metal’ de cette année.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

XY : « One Last Stand » ft. Shawter de Dagoba (clip officiel)

, Le à 17:39

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Français de XY vivent leur fan-attitude à fond, notamment à travers leurs nombreuses reprises, et plus spécialement de leur groupe de metal fétiche : Avenged Sevenfold. Rien d’étonnant à trouver des similitudes dans leur son donc, pour le plus grand plaisir des fans du groupe américain.

XY sortira son 3ème album, MEMORIES / NOW / DREAMS le 21 avril 2014, et enchainera avec une tournée aux États-Unis en mai. En attendant, découvrez le vidéoclip de leur nouveau single, « One Last Stand », avec le featuring de Shawter de Dagoba : Continuer la lecture

Tags: , , , , ,

Dagoba : session acoustique par Shawter

, Le à 11:09

On connait plus les Marseillais de Dagoba pour leur fureur sonore que pour leur sensibilité à fleur de peau, et pourtant, c’est avec brio que  Shawter, leur chanteur, s’est prêté à l’exercice inédit de la session acoustique dans son home studio, réorchestrant complètement 2 titres issus du dernier album de la bande, Post Mortem Nihil Est, sorti en mai dernier : « Kiss Me Kraken » et « Yes We Die ».

Celui-ci nous confie : « J’avais depuis longtemps envie de faire des versions réarrangées de nos titres mais le temps me manquait. Après avoir beaucoup travaillé sur le prochain album de Dagoba en Janvier 2014, j’ai enfin trouvé un moment pour cela. »

Le résultat est à écouter ci-dessous :

A noter que Shawter et sa compagne ont récemment  lancé la marque de vêtements Eagle Black Clothing, avec pour principe de ne sortir chaque modèle qu’en 100 exemplaires. Visitez le site de la marque ici : http://www.eagle-black.com/.

Tags: , , , , , , ,

Live Report : Dagoba (1ère partie : Dreadful Silence) @ Le Sax, Achères (12/10/13)

, Le à 17:55

Deux fois que je rate Dagoba lors de leur passage en Île-de-France ! Il fallait bien que je me rattrape, et c’est au Sax à Achères dans les Yvelines que le groupe pose ses valises pour ce soir afin de défendre son dernier album, Post Mortem Nihil Est. Étant en avance, je profite d’aller voir les Dreadful (dont j’ai déjà parlé ici ) qui assurent la première partie, discuter et prendre la température en attendant mes compagnons de ce soir. La salle ouvre à 20h, environ 200 personnes à vue d’œil ont fait le chemin jusqu’ici, dont certains en mort-vivants (la Zombie Walk parisienne s’étant déroulée aujourd’hui), l’endroit est pourvu de sièges mais possède une fosse assez grande promettant quand même des bousculades festives. 20h45, les lumière s’éteignent, un sample d’ambiance de fête foraine se lance – intro de l’album -, Ray Glow, l’équivalent d’un monsieur Loyal, prend le micro pour annoncer d’emblée les règles : « Ne pas nourrir les clowns, ne pas leur donner de vêtement avec votre odeur et ne surtout pas les regarder dans les yeux ! », ça donne le ton. Continuer la lecture

Tags: , , , , , ,