Archives par étiquette : fusion

Incubus : retour musclé avec « Nimble Bastard » extrait du prochain album

, Le à 23:57
16708643_10154584275373999_9199412663135349958_n

On se croirait en 2001 avec l’actualité du jour qui se déchire entre Linkin Park, Papa Roach et une nouveauté d’Incubus ! Le célèbre groupe de fusion américaine prépare un nouveau disque après son EP Trust Fall datant déjà de 2015. Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , ,

KoЯn : le clip officiel de « Take Me » et les 3 pistes bonus de l’album en écoute

, Le à 22:16
korn-press-2016-billboard-1548-jpg

KoЯn, qui vient de sortir son 12ème album studio, The Serenity of Suffering (lire notre chronique ici), a posté le clip officiel de « Take Me », le second single à en être issu. Le successeur de The Paradigm Shift (2013) a été produit par Nick Raskulinecz, gagnant d’un Grammy Award et qui a déjà notamment bossé avec Foo Fighters, Deftones, Mastodon et Rush.

Le chanteur Jonathan Davis a expliqué à The Pulse Of Radio la signification du titre de l’album (la sérénité de la souffrance) :

J’ai l’impression que parfois je suis tellement dans cet endroit, j’y trouve de la sérénité. C’est là où je me sens à l’aise, quand je suis au plus bas. Et je pense que pour les gens qui ont déjà été confrontés à la dépression et aux trucs du genre, ce n’est pas appréciable, mais c’est en quelque sorte un sentiment auquel tu peux t’identifier.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , , , , ,

Chronique Flash : KoЯn – The Serenity of Suffering

, Le à 19:26
Chronique Flash : KoЯn – The Serenity of Suffering

Pilier d’un genre qu’il a lui-même créé par son innocente jeunesse en 1994, KoRn reste à ce jour un des groupes dont la longévité aura permis autant de prouesses que de quêtes artistiques, reculant de plus en plus les limites des codes : un crédo fidèle à son essence depuis sa naissance où la bande de Jonathan Davis pensait jouer une funk dissonante et sous-accordée, psychiatrique et sous acide dans une cave, qui a révolutionné à jamais le metal de l’ère post-Cobain. Après des mésaventures de personnel, d’extravagances expérimentales de la quête de soi à travers une étrange fusion funk/metal/grunge, parfois industrielle et hip-hop avant de finir sur les terrains mécaniques et froids de la brostep et de la dubstep avec plus ou moins de réussite, KoRn signait déjà une volonté de retour à ses racines en 2013 sur le très spontané et plutôt mature The Paradigm Shift qui voyait également la réintégration de Brian « Head » Welch, auto-proclamé et approuvé comme étant le « Père du néo metal ». The Serenity of Suffering poursuit cette logique et boucle enfin onze années de touche-à-tout pour la bande de Bakersfield en délivrant un album qui vient des tripes, du cœur-même de KoRn et simplement, en plus d’être le meilleur disque depuis, la suite tant attendue d’Untouchables (2002) comme si le temps s’était arrêté et que la course avait repris. En ayant un pied dans ses racines et un pied dans la modernité, The Serenity of Suffering fait sonner KoRn d’une manière aussi jeune qu’adulte. Moins tribal qu’auparavant, plus sec et technique, le groove du groupe retrouve sa surpuissance qui lui est propre s’autorisant quelques pioches dans l’âge d’or de sa carrière, tel le break funk de « Black is the Soul » sorti directement de 94 et 96, les boucles de claviers de « Take Me » à mi-chemin entre la new-wave rétro de John Carpenter et l’ambiance gothique, l’ouverture de « Baby » qui aurait trouvé sa place sur Follow the Leader (1998). Jonathan Davis retrouve son chant possédé, hanté de son timbre batcave qu’il agrémente de son fédérateur scat (« Rotting in Vain »), de plaintes gutturales ou de son phrasé anxiogène et entêtant ‘there’s nothing in my head, there’s nothing in my head, there’s nothing in my head…’ (« Everything Falls Apart ») qui sonne d’une sincérité angoissante. La part moderne du KoRn #2016 est principalement contenue dans les apports instrumentaux où le son de Head, Munky et Fieldy fusionne un groove percutant à des éléments math-rock/djent (Love & Death n’est pas loin) et quelques bass droppings massifs sévèrement placés à en faire pâlir n’importe quelle jeune formation de ces dernières années, ce qui donne aux nouvelles chansons de KoRn un aspect plus imprévisible que ne le laissent penser de prime abord ses singles évidents à teneur plus classique dont l’intervention ponctuelle de Corey Taylor se révèle, par ailleurs et malheureusement, anecdotique. The Serenity of Suffering s’impose comme le véritable album de KoRn qui viendrait compléter le virage entamé à l’époque par Issues et enfin sublimé par Untouchables. Plus direct et cru, plus organique, viscéral et théâtral, c’est un KoRn profondément honnête envers lui-même que nous offre ce nouvel album gavé de tubes, le plus beau témoignage d’amour du groupe à son public. Sans détour, The Serenity of Suffering s’accomplit en véritable acte de foi, s’inscrit comme leur meilleur disque depuis 12 ans, sûrement l’un de leurs plus violents et travaillés de leur carrière. Merci KoRn.

Note du rédacteur :                                                                                                        J.

Tags: , , , , , , , , , , , ,

Hacktivist : le clip révolté du nouveau single, « No Way Back »

, Le à 10:13
afisha_hacktivist_2016_tur_new_1_inet

Les Anglais d’Hacktivist (neo-metal/fusion/djent) ont sorti leur premier album très attendu, Outside The Box, en mars dernier (notre chronique ici), et nous proposent maintenant un nouveau single avec le clip du morceau « No Way Back », réalisé par le bassiste Josh Gurner, pour lequel le groupe porte bien son nom :

‘No Way Back est une réaction au triste état des choses dans lequel nous nous trouvons aujourd’hui. La population générale réalise que nous avons créé une société corrompue et non-durable d’inégalité, sur-consommation et désinformation, mais que nous sommes trop familiers avec le status quo pour nous unir et influencer le changement vers une solution.

La plupart d’entre nous se contentent des idéaux qu’on leur vend de distraction et de gratification personnelle. Nous sommes au courant qu’il y a un système brisé, mais nous nous rejeterons rapidement des révélations hideuses ou des opportunités pour progresser parce que « ça a toujours été ainsi ».

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , ,

Zack de la Rocha : 1er single en solo (plus qu’attendu), « Digging for Windows » !

, Le à 18:00
zack-de-la-rocha-press-2016-billboard-1548

Ça fait à peu près 20 ans que les fans de Rage Against The Machine attendent que leur ancien leader, Zack de la Rocha, leur livre l’album solo sur lequel il s’est mis à bosser après le split de son groupe. En 2008, il confiait au Los Angeles Times que les chansons n’étaient pas assez particulières et se rapprochaient trop du son de RATM. Au fil des ans, on le voit collaborer avec plusieurs grands artistes (Trent Reznor, DJ Shadow), mais, hormis l’EP sous le nom de One Day As A Lion en 2008 en duo avec le batteur de The Mars Volta,  jamais rien en solo, jusqu’à ce jeudi 8 septembre 2016.

Produit par El-P du groupe de hip-hop Run the Jewels, Zack nous livre le titre « Digging for Windows », sur lequel il n’a rien perdu de sa verbe acerbe, sous fond d’electro mais aussi d’un peu de guitare électrique. El-P a révélé que la chanson avait été écrite en collaboration avec le producteur/claviériste Nick Hook (Young Thug, Hudson Mohawke) et le guitariste Matt Sweeney (Chavez, Kid Rock, Run the Jewels), mais surtout que le morceau a été composé cette année, et qu’un album est prévu pour 2017. Hallelujah.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , ,

Islander (ex-Avenged Sevenfold) : la nouvelle vidéo pour « Bad Guy »

, Le à 15:34
islander

A peine le temps de vous présenter Islander, le nouveau groupe neo metal de Arin Ilejay, le dernier batteur d’Avenged Sevenfold, avec le titre « Darkness », que celui-ci balance un nouveau single accompagné de son vidéoclip sur la toile : « Bad Guy ». Le frontman Mikey Carvajal explique :

« Bad Guy » est une chanson sur le fait de dire la vérité, dire à quelqu’un quelque chose qu’il a besoin d’entendre même si ce n’est pas ce que la personne veut entendre. Cette chanson est la réponse à « Darkness ».

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , ,

Interview Exclusive : Crazy Town

, Le à 0:24
crazy-town-press-2014-billboard-650

On vous en a parlé assez longuement en couvrant leur activité et en vous chroniquant leur nouvel album, Crazy Town emblématique groupe américain de fusion signe son grand retour en 2015 et nous avons eu la chance de nous entretenir avec Bret « Epic » Mazur (chant, rap, basse, piano, clavier, beatbox, platines…), le leader et homme à tout faire de CxT. Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , ,

Découverte : CHOUCH’N’MOLOTOV, le diesel-punk bien de nos contrées

, Le à 23:44
Collines

Une fois n’est pas coutume, lumière sur un groupe authentique de nos terroirs. Aujourd’hui on s’attaque à CHOUCH’N’MOLOTOV et ce qui est certain, c’est que ce que balance de groupe breton est à la hauteur de son nom : bordélique et explosif. Continuer la lecture

Tags: , , , , , , ,

Cane Hill : « Time Bomb » feat. Scout (ISSUES) (clip officiel) + annonce d’un premier EP

, Le à 3:20
Interview Exclusive : Cane Hill

C’est assurément l’une des formations à surveiller de très près depuis ces derniers mois sur le label Rise Records : Cane Hill, dévoile un second titre et un clip officiel qui se paye la présence de Scout du groupe Issues. Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , , ,

Chronique : Crazy Town – The Brimstone Sluggers

, Le à 23:33
11402997_408519512684958_2679643771787610670_n

13 ans, c’est l’attente qui sépare la sortie de The Brimstone Sluggers, troisième album de Crazy Town, de son aîné Darkhorse. 13 longues années durant lesquelles Mazur et Shifty, têtes pensantes et leaders de la formation, ont plus ou moins disparu de la circulation. Ils sont de retour en 2015 avec un des groupes au succès le plus éclair qui soit mais dont on retient le tube intemporel et interplanétaire « Butterfly » sorti 1999. Aujourd’hui, Crazy Town séduit-il toujours ? Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , , ,

Crazy Town : « Backpack » (feat. Bishop Lamont & Fann) audio officiel

, Le à 6:28
crazy-town-press-2014-billboard-650

Ils sont là, Epic et Shifty, prêts à sortir le troisième album de Crazy Town après plus de 13 ans d’absence. Afin de combler l’attente qui nous sépare du 28 août, le groupe révèle un nouvel extrait de The Brimstone Sluggers : « Backpack ». Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , ,

Crazytown : de retour avec un nouvel album, The Brimstone Sluggers

, Le à 22:56
crazy-town

Il ne se passe désormais plus une seule journée sans que l’on n’ait pas une annonce qui concerne un come-back ou une sortie d’un groupe ayant participé à la vague néo metal entre 1995 et 2000. Aujourd’hui c’est Crazytown (Crazy Town) qui met fin à l’attente. Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , , ,