Archives par étiquette : MCU

Chronique : Les Gardiens de la Galaxie vol. 2

, Le à 23:08

C’est qu’il était attendu le nouveau film de James Gunn. Suite du très réussi premier volet des Gardiens de la Galaxie pour le compte des studios Marvel, ce second épisode se devait de confirmer l’essai de ce qui s’inscrivait dans le meilleur qu’avait produit le  Marvel Cinematic Universe, de plus frais, surprenant et original autant dans son propre paysage que dans celui du blockbuster américain.  Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Pourquoi je vous recommande Captain America: Civil War et pourquoi non

, Le à 1:14

Troisième livraison super-héroïque pour cette année, second clash par rapport à l’offensive lancée par les DC Films via Batman v Superman: L’Aube de la Justice, Captain America: Civil War est déjà en salles depuis mercredi chez nous. Faut-il aller le voir ? Vaut-il le prix de sa place de cinéma ? On vous dit pourquoi vous devriez y aller et pourquoi il serait préférable de s’abstenir. Continuer la lecture

Tags: , , , , , , ,

Chronique Flash : Captain America – Civil War

, Le à 12:14

Pensé initialement comme une réponse à l’offensive des DC Films afin d’inclure également son grand clash super-héroïque dès 2016, Captain America: Civil War, nouvelle livraison des studios Marvel portée par les frères Russo, déjà en charge de l’opus précédent, se pose là avec la principale mission de remplir le cahier des charges imposé par le grand penseur de la production et seul décideur tout-puissant à bord : Kevin Feige.  D’emblée, Captain America: Civil War peut s’avérer vicieusement trompeur grâce à son titre racoleur, car mis à part deux ou trois points, le film ne partage rien de commun avec l’œuvre de Mark Millar, la véritable CIVIL WAR. Objet impossible à porter à l’écran à cause de son ampleur et de sa complexité d’histoire bien plus politique et idéologique que ne le veut l’univers cinématographique. Le film, ou plutôt épisode sériel supplémentaire essaie de faire un pied de nez, avec une certaine vision assombrie et un regard plus conscient, à tout l’univers cinématographique Marvel qui n’a fait que cloner, jusque-là, un essai qu’il n’a jamais réussi à transformer depuis le premier Avengers de Joss Whedon. Si la maîtrise des frères Russo derrière la caméra est respectable malgré une fâcheuse tendance à la décompensation parkinsonienne durant les scènes d’action, le bilan narratif reste bien plus mitigé car terriblement brouillon pendant deux tiers. Il est même intéressant de voir à quel point ce Captain America: Civil War se pose comme l’anti-thèse de Batman v Superman: L’Aube de la Justice, si le film de Zack Snyder est profondément maitrisé pendant ses deux premiers tiers cérébraux et au propos métaphysique puis s’échappe pendant la dernière ligne droite, c’est le parfait inverse chez le film des Russo ; deux premiers actes interminables dont les enjeux peinent à captiver servis par un nombre d’incohérences grossières et facilités dispersées çà et là, symptôme de la mauvaise écriture des films précédents et dont celui-ci hérite la lourde tâche malgré lui d’y donner des clés et un sens. Brouillon et ennuyeux jusqu’à la véritable confrontation qui fait basculer le film dans sa dimension spectaculaire, les personnages de Spider-Man (le plus réussi) et de Black Panther sont les véritables pépites de ce long-métrage et sauvent clairement le show qui peine par son manque d’ambition sur sa fin. Le principal handicap de ce troisième Captain America est de se vouloir maladroitement être beaucoup de choses mais reste un effort sériel quasiment filler au court duquel l’intrigue pêche par sa non-prise de risque, prisonnier de son statut de produit marketing ancrant ses personnages et leurs situations dans un semi-aveu de stagnation les empêchant continuellement d’évoluer ; un comble pour un affrontement censé diviser à jamais les rangs des super-héros… Plutôt long-teaser pour les films Black Panther, Spider-Man: Homecoming et Avengers: Infinity War Part.1 que véritable guerre civile, l’amer arrière-goût de l’expédition grotesque de l’arc narratif du Soldat de l’Hiver reste après le tomber de rideau final. Un épisode de plus, un Marvel de plus ; sympathique et sans grande consistance une fois encore, là où on l’attendait comme véritablement ambitieux et risqué, un vrai pivot au sein du Marvel Cinematic Universe. Captain America: Civil War possède assurément toutes les qualités d’un film (produit) libellé Marvel, mais indéniablement tous les défauts qui vont avec. 

Note du rédacteur : 

Julien-K

Tags: , , , , , ,