Archives par étiquette : pop

Incubus : retour musclé avec « Nimble Bastard » extrait du prochain album

, Le à 23:57

On se croirait en 2001 avec l’actualité du jour qui se déchire entre Linkin Park, Papa Roach et une nouveauté d’Incubus ! Le célèbre groupe de fusion américaine prépare un nouveau disque après son EP Trust Fall datant déjà de 2015. Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , ,

Linkin Park : nouvel album One More Light et nouveau single « Heavy » en streaming

, Le à 18:59

Alors oui, Linkin Park sort un nouveau single portant le nom « Heavy » et qui n’a rien de heavy à proprement parlé, au moins les bases sont posées et vous savez à quoi vous attendre. Le groupe sortira son septième album au printemps et a dévoilé aujourd’hui son premier single, on vous dit tout. Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , ,

twenty one pilots accepte son Grammy Award sans pantalon !

, Le à 0:38

Les twenty one pilots, qui viennent de sortir le vidéoclip de « Heavydirtysoul », étaient hier soir sur la scène des Grammy Award pour récupérer l’Award du meilleur duo/groupe pop, tout en étant également nominés pour l’album de l’année, la meilleure performance rock, la meilleure chanson rock et la meilleure chanson écrite pour un média visuel (« Heathens » pour la B.O. de Suicide Squad).

Mais c’est en enlevant leur pantalon que Tyler Joseph et Josh Dun sont montés sur scène pour un discours sincère et touchant :

Cette histoire débute à Colombus, Ohio. C’était il y a quelques années. Et c’était avant que Josh et moi ne puissions nous faire de l’argent en faisant de la musique.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , ,

twenty one pilots : le nouveau clip pour « Heavydirtysoul » et la session studio avec Mutemath

, Le à 11:34

Twenty One Pilots, qui a complètement conquis la planète avec son 4ème album, Blurryface, sorti en mai 2015, nous revient avec un 6ème single et la vidéo du titre « Heavydirtysoul« , qui renvoie directement aux ambiances froides et bleutées du clip de « Fairly Local ».

Après la fin de sa tournée en avril prochain, le groupe se focalisera sur son prochain album, Tyler (chant) ayant déclaré vouloir se focaliser sur les paroles et retrouver « l’authenticité, les textes, la performance et l’écriture sans peur » similaire à l’album éponyme de 2009.

En décembre dernier, le duo collaborait avec le groupe de rock alternatif Mutemath pour un EP de 5 chansons retravaillées intitulé TOPxMM (the MUTEMATH sessions) et mis en ligne sur le site officiel du groupe, en libre-téléchargement, ainsi que sous la forme d’une vidéo live en studio de 25 minutes, à visionner ci-dessous.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , ,

Chronique : BOARS – There will be parties, there will be fun, there will be gallows for everyone

, Le à 0:24

Si vous suivez l’activité de Smash Hit Combo, vous devez à coup sûr connaître le projet initial et relativement tentaculaire de Maxime Keller (voix) : BOARS, qui nous gratifie enfin de son premier album après une longue maturation. Sobrement baptisé There will be parties, there will be fun, there will be gallows for everyone ce disque permet d’apprécier dès les premiers instants une approche artistique electro/punk plus précise et un univers travaillé, digéré dont les influences s’étalent sur plusieurs générations et sous-genres musicaux, là où BOARS était d’un touche-à-tout extrême sur ses premiers essais (« Toyboy », « Immature »…) L’album recentre les choses et aborde douze titres béton construits de manière cohérente autour d’un fil rouge palpable alimenté de quelques interludes bien classes. Max (et son timbre de voix reconnaissable logé entre Chester Bennington et Austin Carlile) et les autres membres de cet orchestre biomécanique jouent avec les genres, de l’indus au rap, du néo metal à l’électronique, le noyau-dur de l’album rassemble un lot certains d’influences reconnaissables soutenues par la production massive (signée CHS Prod), accentuant son effet Madeleine de Proust. On s’autorise le droit de penser autant à Nine Inch Nails que Linkin Park, RAMMSTEIN et Orgy durant le parcours de « 3% » à « Berzerk », pourtant ce qui démarque BOARS des autres, à la façon d’un Cane Hill réside autant dans l’amour apporté aux compositions que le fait que Max sache où appuyer exactement pour faire mal ou a contrario se rendre plus accessible afin de donner à la musique de BOARS un angle hybride qui mêle sens affûté de la violence et une affinité mainstream improbable. Parfois inquiétant (« Gospel/Warsongs ») souvent aérien (« Guilty ») et incisif, There will be parties[…]everyone exécute brillamment l’exercice de rendre accrocheuse une fusion des genres difficile grâce à son habile dosage qui vise juste à chaque fois. Très inspiré, produit d’une main de maître et branlé avec talent, le premier album de BOARS est sûrement l’un des disques français les plus personnels et audacieux qu’on a pu écouter depuis un long moment, un disque aussi rassurant que déroutant sur lequel règne un sentiment familier qui appelle à y revenir une fois la lecture terminée. On se prend même à croire, avec un cynisme certain, que BOARS représente la relève franche de Sidilarsen. Avec son très solide et impressionnant premier album, BOARS promet d’être à la France son nouveau Chunk No, Captain Chunk! en devenir. There will be parties[…]everyone est autant une friandise de Noël qu’un disque qui n’a pas fini de faire parler de lui grâce à ses puissantes qualités et ses partis pris parfois encore obscurs et inédits dans le paysage de la scène française. En douze titres, le projet de Maxime Keller vient de redéfinir les codes de la musique chez qui il pioche çà et là, mi-machinal, mi-organique, éclatant les barrières et dessinant la silhouette du rock de demain. A vous procurer d’URGENCE !

Note du rédacteur : 

Julien-K.

Tags: , , , , , , , , , , , , , ,

Chronique : Futsu – Semi Phantom

, Le à 0:01

Nous vous parlions il y a deux semaines de la sortie du nouvel EP des FUTSU, prévu pour être révélé au public lors d’une release party le 25 novembre prochain. Détaillons un peu la chose : voici déjà une longue année que House of Wolves couvre les événements importants liés à leur activité. Premier clip, premier album, … Aujourd’hui, le groupe nous invite à vous parler du contenu de cet EP et ainsi faire le lien avec son grand frère Body Island. Je vous invite alors à vous plonger dans la chronique linkée pour tous les détails à connaitre sur cette formation parisienne atypique ayant opté sur ce Semi Phantom pour un son dorénavant plus électronique et plus électrique. Reste à savoir si cet EP amorce un virage musical définitif ou si celui-ci enrichit un univers déjà coloré à souhait.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , ,

Futsu : nouvel EP et release party le 25/11/2016

, Le à 22:12

Après l’excellent voyage kaléidoscopique qu’était Body Island (chronique disponible dans nos pages), FUTSU revient après plusieurs mois de travail acharné avec un nouvel EP intitulé Semi Phantom, accompagné de sa release party qui se déroulera le 25 novembre précisément, toujours au Bus Palladium à Paris ! Prévu pour être tout aussi riche en sonorités mais musicalement différent de son grand frère, celui-ci s’accompagne d’un visuel toujours aussi rétro signé Cécile (voix, clavier). L’occasion d’assister à une soirée haute en couleur, de faire dédicacer votre exemplaire, mais aussi de discuter par la même occasion avec les membres du groupe ainsi qu’avec votre humble serviteur qui y assistera. Nous vous attendons nombreux !

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , ,

Chronique Flash : Yellowcard – Yellowcard

, Le à 17:13

Pour beaucoup, Yellowcard se résume grossièrement à Ocean Avenue, leur 4ème album, notamment grâce à l’idée ingénieuse d’incorporer un violon à des compositions pop-punk, leur confiant une ambiance singulière et unique par moment. Pour d’autres, Yellowcard rime avec éponyme, et surtout dernier album. 12 ans de carrière, 10 albums, et un ultime adieu avant une séparation définitive avec un dix titres très condensé où l’on retrouvera un Yellowcard classiquement pop-punk mais diablement efficace ( « Got yours » , « Savior robes » ), un Yellowcard plus déchirant sur la pente d’un émouvant adieu ( « Rest In Peace » , « The hurt is gone » , « Fields and fences » ) et enfin un Yellowcard étonnamment peu inspiré sur les musiques les plus dépouillées ( « Leave a light on » , « I’m a wrecking ball » ). Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , ,

Écoutez la reprise de « Bohemian Rhapsody » de Queen par Panic! At The Disco

, Le à 11:30

Parmi les nombreux invités de luxe sur la compile Suicide Squad: The Album, sortie le 3 août dernier, avec notamment twenty one pilots et le titre « Heathens », figure également Panic! At The Disco (enfin ce qu’il en reste, c’est à dire l’homme à tout faire Brandon Urie) avec une reprise du « Bohemian Rhapsody » de Queen !

Le streaming du morceau est disponible ci-dessous, ainsi que la version live aux Alternative Press Music Awards 2016, où le groupe a d’ailleurs remporté l’Award de la chanson de l’année pour le titre « Hallelujah » et celui du meilleur clip pour « Emperor’s New Clothes », tous deux issus du dernier album, Death of a Bachelor, sorti en janvier dernier.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , ,

Chronique Flash : Andy Black – The Shadow Side

, Le à 20:55

N’étant pas du tout fan des Black Veil Brides, je n’aurais jamais pensé pouvoir un jour m’intéresser aux travaux solo de leur chanteur Andy Black. Et pourtant, après être par pur hasard tombé sur le titre « We don’t have to dance », force est d’avouer que ce morceau est non seulement entrainant, mais aussi bien interprété et musicalement intriguant. Adieu le hard rock/glam metal des BVB, bonjour pop-rock très largement orienté électronique avec un rythme plus dansant et de belles orchestrations synthétiques.  Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , , , , ,

twenty one pilots : le clip génial de « Heathens » avec des images du film Suicide Squad

, Le à 13:44

Quelques jours après le streaming du nouveau single « Heathens » dans nos pages, twenty one pilots ont mis en ligne le vidéoclip officiel, avec des extraits inédits du film Suicide Squad, pour lequel le morceau a été composé.

On y voit notamment les membres du groupe incarcérés dans le pénitencier de Belle Reve, où sont enfermés les meta-humains. Le titre figurera sur la compile Suicide Squad: The Album aux côtés notamment d’Eminem, Wiz Khalifa, Lil Wayne, Imagine Dragons et Panic At The Disco avec une reprise du « Bohemian Rapsody » de Queen.

Sortie de la compile le 3 août, tandis que le film sera sur les écrans français le 5 !

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , ,

twenty one pilots : écoutez le titre inédit pour la BO de Suicide Squad !

, Le à 13:45

Les twenty one pilots (pop indé/hip-hop/electro) nous ont régalé l’an dernier avec Blurryface, leur 4ème album et le 2nd sur Fueled By ramen, au point d’exploser et conquérir des fans bien au delà de leur scène de base, au point de passer sur les radios généralistes françaises.

Rien d’étonnant à ce qu’ils aient été choisis pour composer un titre pour la bande originale du futur Suicide Squad de David Ayer (bande-annonce à visionner ici), qui sortira le 3 août prochain dans les salles, aux côtés notamment d’Eminem, Wiz Khalifa, Lil Wayne, Imagine Dragons et Panic At The Disco avec une reprise du « Bohemian Rapsody » de Queen.

Le morceau en question est pour l’occasion plutôt orienté electro et s’intitule « Heathens ». A écouter ci-dessous :

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , ,

Chronique Flash : ISSUES – Headspace

, Le à 23:25

Après deux EP et un album autant acclamés que moqués, ISSUES a tout du groupe qui ne laisse personne indifférent et pour cause, leurs partis pris artistiques ont de quoi faire jaser n’importe quel adepte ou puriste de chaque courant musical dans lequel emprunte sans gêne le groupe originaire d’Atlanta. Pouvant être perçu comme une énième excroissance désinvolte et extravertie de la scène metal/hardcore, comme si les londonniens d’Hacktivist troquaient leur grime pour un R’n’B assumé, ISSUES est plutôt l’antithèse claire du groupe anglais et sûrement le meilleur remède à une morosité ambiante. Headspace, leur second album, devait à la fois porter le groupe à un niveau tout autre qu’auquel nous avait préparé leur disque éponyme sorti en 2014 mais également enfoncer le clou dans une direction artistique marquée ; en somme « passer le cap du second album. » A l’écoute des singles évidents que sont « The Realest » et « COMA », forcé de constater qu’ISSUES joue la carte du compromis, parfait terrain d’entente entre un second degré d’attitude et premier degré créatif. Allant plus loin que sur le premier album dans sa fusion des genres, le groupe d’Atlanta ne pioche pas uniquement dans les genres de façon brute pour les faire coexister comme sur leur premier effort. Ici, tout est passé au niveau supérieur, la musique « djente » toujours autant et se retrouve gavée d’intentions claires et funky dans lesquelles la section rythmique groove avec justesse (« Lost’n’Found », « Hero », « Flojo ») et où les samples et scratches flottent dans des bulles d’atmosphère idyllique. Le mélange complémentaire des deux chants est plus appuyé et enrichi par l’ouverture vocale de Michael Bohn, jusqu’à lors cantonné à un rôle de voix saturée, où sur Headscape il se révèle comme chanteur à part entière via toute une nouveauté de cleans, d’uncleans et de rap en complétude totale du chant limpide et éloquent de Tyler Carter, l’identité pop du groupe. Sorti pile au bon moment pour les beaux jours, Headscape d’ISSUES est un album rafraîchissant et véritablement riche d’un groupe qui ne craint pas l’étiquetage et ne s’enferme pas dans une doctrine définie si chère aux milieux hermétiques de la scène metal. Taillé pour la scène, le second album d’ISSUES collectionne les singles potentiels qui s’enchaînent piste après piste où chaque refrain et chaque break se tatoue en mémoire à l’encre colorée. Headscape se révèle être un album qui, au-delà des premières apparences loufoques, reste le produit d’un groupe qui a des choses à dire (« Blue Wall » sur les violences policières, qui trouve autant écho chez nous que chez eux) autant par son contenu que sa forme extrêmement libérée de tout code (la fermeture sur « Slow Me Down » et son approche à la Michael Jackson…) Proche quelque part de Linkin Park et Incubus au début de la décennie précédente, ISSUES est sûrement l’un des groupes actuels, n’en déplaise aux éternels détracteurs qui continueront de détracter encore plus avec ce Headscape, qui s’inscrit le plus dans la mentalité du mouvement « néo » des années 2000 avec son rock djenty dopé au R’n’B calibré, à la pop acidulée, au rapcore bruyant et à la funk percutante. Plus riche que son prédécesseur, affranchi de toute barrière, sûrement plus radiophonique également et décomplexé, Headscape d’ISSUES a tout de l’album estival parfait. Renouvelant à la fois la fusion de genres et confirmant ses idées fraîches, on tient la relève assurée des groupes de rock juvénile dits « à campus » que l’on ressort avec les beaux jours. Une vraie cure de jouvence et de vitamine D compactée en un disque.

Note du rédacteur : 

Julien-K

Tags: , , , , , , , , , ,

Chronique : The Heavy – Hurt And The Merciless

, Le à 18:14

Il y a 4 ans paraissait The Glorious Dead, second album des britanniques The Heavy et, de vous à moi, un des meilleurs albums de cette année là. Si la forme s’apparentait à un rock indépendant, le fond s’enrichissait de couleurs blues, jazz, pop & hip-hop, garage et gospel, aux cuivres soul et funk ; et ce nouvel album intitulé Hurt And The Merciless reprend les mêmes ingrédients en s’inscrivant directement dans la lignée de leurs précédents travaux. La recette est-elle toujours autant efficace ? Cette richesse musicale a-t-elle atteinte ses limites ? Qu’est-ce qui fait de ce troisième disque une sortie incontournable ? Beaucoup de questions dont nous vous apporterons les réponses en quelques paragraphes.

Continuer la lecture

Tags: , , , , , , , , , , , , , ,

Patriot (avec Cove Reber de Saosin) : 3 nouvelles chansons en écoute !

, Le à 20:59

Même si nous sommes tous très excités par le retour d’Anthony Green dans Saosin, pour beaucoup, Cove Reber, l’autre chanteur avec qui le groupe a sorti ses deux LP, manque déjà énormément !

Très tôt après son éviction du groupe en 2010, on a entendu parler de Patriot, son nouveau projet nettement plus calme, qui avait même posté une démo sur YouTube, « I Found My Way« , enregistrée par seulement 3 membres du groupe et qui avait été loin de faire l’unanimité. Six ans plus tard, alors que personne n’attendait plus rien de Patriot, voilà que 3 nouveaux morceaux (dont une nouvelle version réarrangée de « Float Away With Me », qui avait aussi circulé en ligne) font surface !

Continuer la lecture

Tags: , , , , ,